samedi 27 juin 2009

Le Fonds Reine Mathilde


                               

(Article actualisé en juillet 2017)

1° Le Fonds Princesse Mathilde

Lors de leur mariage, les ducs de Brabant reçoivent de nombreux dons pour une valeur totale de 500.000 euros (20.000.000 FB). 185.000 euros (7.400.000 FB) sont attribués aux futures actions sociales de la nouvelle princesse, le reste revenant au Fonds Prince Philippe. En décembre 2000, le Fonds Princesse Mathilde est créé et présenté par la duchesse de Brabant lors de son premier discours public.

Au cours des trois premières années (2001-2003), le Prix Princesse Mathilde est destiné à des enfants et jeunes en difficulté. Durant cette période, le comité de gestion du Fonds est présidé par Françoise Tulkens, juge à la Cour Européenne des Droits de l'Homme, secondée par Ingrid Ponjaert (VUB), Dominique Allard (Fondation Roi Baudouin), Maryse Tonon (ONE) et Ankie Vandekerckhove (commissaire aux droits de l'enfant en région flamande).

Consacré aux enfants de moins de six ans, le Prix Princesse Mathilde 2001 remet un subside de 8676 euros à l'asbl De Tuimel (Anvers) pour financer un parcours d'apprentissage pour des enfants issus de milieux défavorisés, avec comme axes principaux un accompagnement familial et un lieu de rencontre où parents et enfants peuvent développer des liens de confiance. Deux autres initiatives sont citées : l'asbl Le Bois Marcelle IMP à Marcinelle et le Centre de Guidance du Service de la Santé Mentale de l'ULB à Bruxelles. Plusieurs personnalités sont présentes à la remise du Prix : le président de la Chambre Herman De Croo, le ministre de l'Enfance en communauté française Jean-Marc Nollet, le délégué général aux droits de l'enfant Claude Lelièvre et les ambassadeurs d'Unicef-Belgique Salvatore Adamo et Helmut Lotti.

La perte chez les enfants de 6 à 14 ans est le thème du Prix Princesse Mathilde 2002, remis au palais royal en présence du premier ministre Guy Verhofstadt, du président de la Chambre Herman De Croo, du président du Sénat Armand De Decker et du ministre des Affaires étrangères Louis Michel. L'asbl Cancer et Psychologie est lauréate pour son projet Espace-Ateliers : ce sont des groupes d'accompagnement pour des enfants ayant perdu une personne proche, animées par des psychologues et des bénévoles formés au soutien lors de deuils. Ce projet reçoit un subside de 9.000 euros. Deux autres asbl flamandes sont mentionnées et obtiennent 1.000 euros chacune : l'asbl Vaga à Anvers qui s'attache aux enfants qui souffrent d'un visage déformé, et l'asbl Start West-Vlaanderen à Bruges qui permet aux frères et soeurs d'enfants handicapés de parler de leur expérience.

Placé sous le thème "La violence des jeunes : çà passe ou çà casse", le Prix Princesse Mathilde s'adressait à des jeunes de 12 à 18 ans psychologiquement et socialement fragilisés. L'asbl Jong-Netwerk Jeugdwelzijnswerk Gent a reçu 9.000 euros pour son projet d'accompagnement individuel des jeunes. Autre lauréat (1.000 euros) : l'Institut Communal des Techniques de l'Industrie et de l'Automobile pour son projet de raid au Maroc avec des jeunes du quartier de Droixhe à Liège.

Le deuxième cycle triennal (2004-2006) du Prix Princesse Mathilde est consacré aux femmes et le Fonds reste présidé par Françoise Tulkens. Trois thèmes ont été choisis : "Les femmes au coeur de la société multiculturelle" (en 2004), "Femmes et économie : la force de s'engager avec les couleurs de la diversité" (en 2005) et "Femme et Santé" (en 2006).

Un seul lauréat en 2007 : la ville de Sint-Niklaas reçoit 10.000 euros pour financer une formation afin d'apprendre aux parents et enseignants à stimuler une attitude positive chez les jeunes enfants au sein de la collectivité et limiter les comportements socialement indésirables.

En décembre 2008, deux associations d'Anderlecht (Vie Féminine et l'asbl Walala-Walalou) reçoivent chacune 5.000 euros pour leurs projets de soutien parental et la visite de la princesse quelques mois plus tard. Françoise Tulkens quitte la présidence du Fonds qu'elle occupait depuis sa création et est remplacée par le professeur Peter Adriaenssens.

En 2011 et 2012, le Fonds Princesse Mathilde se consacre à la pauvreté infantile :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2012/07/laction-du-fonds-princesse-mathilde-en.html

2° Fonds Reine Mathilde

Suite au changement de règne, le Fonds Princesse Mathilde devient en 2014 le Fonds Reine Mathilde, et annonce sur son site Internet :   "Le Fonds se concentre sur le thème de la vulnérabilité des enfants et des jeunes. L'impact croissant du Fonds est encore renforcé par les moyens supplémentaires dont il dispose désormais. Il sera possible à présent de combiner des réflexions sociétales et un soutien à des initiatives concrètes sur des thèmes sociétaux qui tiennent à cœur à Sa Majesté la Reine".

En 2016, le professeur Peter Adriaenssens présidait le comité de gestion du fonds, composé de personnes d'horizons très différents :  Hans Bourlon (Studio 100), Didier Catteau (Ministère de l'Education en Fédération Wallonie-Bruxelles), Erwijn Cools (Chirojeugd Vlaanderen vzw), Muriel Grognard (Cour d'Appel de Bruxelles), Françoise Pissart (Fondation Roi Baudouin), Frédéric Rouvez (Exki), Isabelle Vanhoonacker (Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique) et Katrien Verhegge (Kind en Gezien).


Thème 2017 :  "Par des jeunes, pour des jeunes....et en musique!". Parmi les 120 dossiers de candidatures reçus,  23 projets ont été sélectionnés par un jury d'experts et se sont partagés un budget total de 150.000 euros.  Un jury de jeunes (issus de l'Institut Provincial Technique de Court-Saint-Etienne et du Lemmensinstituut de Leuven) a choisi, parmi les 23 projets, le lauréat du Prix Reine Mathilde 2017 (d'une valeur de 10.000 euros) :  le projet "Crossing Music" de l'association Watermusic d'Ostende. Il consiste à demander à des enfants de nationalités très différentes à amener les comptines de leur propre culture qu'ils vont travailler musicalement ensemble.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire