mardi 29 octobre 2013

Elisabeth, troisième reine des Belges (1876-1965)

                                                             
Née en 1876 au château de Possenhofen, Elisabeth est la fille du duc Charles-Théodore en Bavière, ophtalmologue de renom, et de l'infante Marie-José du Portugal. Sa marraine n'est autre que sa tante l'impératrice Elisabeth d'Autriche, la célèbre "Sissi". Elle effectue ses études au pensionnat Saint-Joseph à Zandberg, parle l'allemand, le français et l'anglais, et apprend le piano et le violon.

Lors des funérailles de sa tante la duchesse d'Alençon à Paris, Elisabeth rencontre le prince Albert de Belgique, neveu et héritier du roi Léopold II. Le mariage a lieu en 1900 en Bavière. Malgré la naissance de ses trois enfants (Léopold, Charles et Marie-José), la princesse s'ennuie en Belgique dans les premières années de son mariage, supporte mal le climat pluvieux et a des relations très froides avec ses beaux-parents le comte et la comtesse de Flandre. Elle connaît de nombreux problèmes de santé et fait de fréquents voyages à l'étranger, ce qui alimente les rumeurs de mésentente au sein du couple princier.

En 1909, le roi Léopold II décède. La veille de sa prestation de serment, Albert Ier a des doutes sur ses capacités et ne veut pas monter sur le trône. Son épouse usera de tout son pouvoir d'influence pour le faire changer d'avis. Elisabeth est fière d'être reine et son nouveau statut lui fait aimer la Belgique.

Durant la première guerre mondiale, ils choisissent de rester auprès de l'armée belge derrière les tranchées de l'Yser, ce qui les fait entrer dans la légende (le "Roi Chevalier" et la "Reine Infirmière"). Leurs enfants poursuivent leurs études en Grande-Bretagne et en Italie. Elisabeth apporte régulièrement son soutien aux soldats et blessés et fonde l'Orchestre symphonique de l'armée de campagne mais, contrairement à ce que prétend la littérature hagiographique de l'époque, elle ne travaillait pas tous les jours comme infirmière à La Panne. La Reine joue également un rôle politique : sous prétexte d'aller voir ses enfants, elle transmet des messages confidentiels de son époux aux autorités britanniques.

Après la guerre, la Reine multiplie seule ou avec son mari les voyages à travers le monde. Elle assiste en 1922 à l'ouverture du tombeau de Toutankhamon et soutient la création de la Fondation Egyptologique Reine Elisabeth (plus d'infos à ce sujet :  http://royalementblog.blogspot.be/2011/08/la-reine-elisabeth-et-legyptologie.html). Elle est aussi à l'origine de la Fondation Médicale Reine Elisabeth et du Fonds Reine Elisabeth pour l'Assistance médicale aux indigènes du Congo belge. Son intérêt pour la médecine lui vaut de se voir attribuer le titre de docteur honoris causa de plusieurs universités et de membre d'honneur de l'Académie Royale de Médecine de Belgique. La Reine convainc les responsables politiques de construire le palais des Beaux-Arts de Bruxelles, dû à l'architecte Victor Horta et inauguré en 1928.

Le roi Albert Ier fait une chute mortelle en 1934 lors d'une après-midi d'escalade à Marche-les-Dames. Elisabeth n'est plus la Première Dame de Belgique et se retire au profit de sa belle-fille. Suite au décès de la reine Astrid en août 1935, elle revient à l'avant-plan et reprend toutes ses activités. Elle consacre également plus de temps à ses petits-enfants orphelins (Joséphine-Charlotte, Baudouin et Albert) qu'elle n'en a accordé à ses propres enfants.

A la fin des années 30, elle soutient la création de l'Orchestre National de Belgique, du Concours Musical International Eugène Ysaye (rebaptisé plus tard du prénom de la souveraine), de la Bibliothèque Royale Albert Ier et de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, construite près d'Argenteuil sur un terrain offert par le baron de Launoit.

Durant la deuxième guerre mondiale, Elisabeth reste au château de Laeken. Elle est surveillée par les Allemands mais peut circuler librement en Belgique et à l'étranger. Elle appelle Lilian Baels pour distraire son fils le roi Léopold III déprimé après la capitulation. Le couple se marie en 1941. On a souvent écrit que la reine Elisabeth avait sauvé des prisonniers politiques et des juifs de la déportation, mais les différentes sources se contredisent et ne permettent pas d'affirmer avec certitude que ses protestations atteignaient leur but.

En juin 1944, le roi Léopold III, son épouse et leurs quatre enfants sont déportés en Allemagne. La reine Elisabeth reste en Belgique qui est libérée par les Alliés en septembre. Lors de la Question Royale, elle soutient son fils aîné, mais pas publiquement pour ne pas gêner l'action de son fils cadet Charles, régent du royaume, avec qui elle a des relations difficiles. En 1951, Léopold III abdique au profit de Baudouin, et Elisabeth s'installe au château du Stuyvenbergh jusqu'à sa mort (photos de l'intérieur à cette époque :  http://royalementblog.blogspot.be/2013/03/photos-de-linterieur-du-stuyvenberg.html).

Au cours de sa vie, la reine Elisabeth a été l'amie de nombreux artistes, scientifiques ou écrivains avec qui elle correspond régulièrement :   Jean Cocteau, Yehudi Menuhin, Albert Einstein, Pablo Casals, Albert Schweitzer, Colette, Emile Verhaeren, Eugène Ysaye, Maurice Maeterlinck, etc. Dans les années 50, elle assiste aux premiers mariages de ses petits-enfants et devient arrière-grand-mère. Ayant toujours eu de la sympathie pour les régimes de gauche, elle entreprend à la fin de sa vie des voyages officiels dans des pays communistes (Pologne, U.R.S.S., Yougoslavie et Chine) qui lui valent le surnom de "reine rouge" et la colère du gouvernement belge. Elle soutient différentes initiatives en faveur de la paix durant la guerre froide entre l'Ouest et l'Est.

La Reine décède d'une crise cardiaque en 1965 à l'âge de 89 ans au château du Stuyvenbergh.

A-t-elle marqué l' Histoire?
Oui, son souvenir est régulièrement évoqué. Deux de ses arrières-petits-fils sont sur le trône : le grand-duc Henri de Luxembourg et le roi Philippe des Belges. Et à la génération suivante, ce sera encore plus marquant car la nouvelle princesse héritière de Belgique porte le prénom de la reine Elisabeth. On parle aussi d'elle à travers son écrin (malheureusement très dispersé) :  son diadème Art Déco est porté par la reine Paola, et son diadème Cartier a été racheté par la Maison Cartier qui le montre au public lors d'expositions à travers le monde. Trois de ses initiatives sont toujours très actives et soutenues par la famille royale :   le Concours Musical International Reine Elisabeth (présidente d'honneur : reine Fabiola), la Chapelle Musicale Reine Elisabeth (présidente d'honneur : reine Paola) et la Fondation Médicale Reine Elisabeth (présidente d'honneur : princesse Astrid). A Bruxelles, elle a droit à une statue au Mont des Arts et à un grand portrait dans un salon du Sénat.

Un sondage paru en mars dernier demandait quelle était la plus marquante des reines de l'histoire de Belgique. La reine Astrid est arrivée première avec 32%, suivie par les reines Elisabeth et Fabiola à égalité à 27%. Plus loin, 7% des personnes interrogées ont cité la reine Paola, 4% la reine Marie-Henriette et 3% la reine Louise-Marie. Si on analyse plus en détail les résultats, ce sont surtout les 55-70 ans et les Bruxellois qui ont voté le plus en faveur de la reine Elisabeth.

En 2014, le souvenir de la reine Elisabeth sera à nouveau évoqué à travers un documentaire que prépare sa petite-fille la princesse Marie-Esméralda de Belgique, et les nombreuses commémorations de la première guerre mondiale où on rappelera sa présence aux côtés du roi Albert Ier et de l'armée belge derrière les tranchées de l'Yser.

lundi 21 octobre 2013

La semaine de la famille royale belge

Lundi 14 octobre 2013
Comme chaque lundi matin, le Roi a reçu le premier ministre Elio Di Rupo en audience. De son côté, la Reine a assisté à Bruxelles à une pièce de théâtre sur la pauvreté intergénérationnelle. Ce projet pédagogique vise à informer les jeunes de cette problématique. Unicef-Belgique (dont Mathilde est la présidente d'honneur) a été impliqué dans la réalisation du dossier pédagogique pour les enseignants.

Mardi 15 octobre 2013
4 activités officielles au programme de ce mardi pour le Roi :  audience avec la présidente de l'Open VLD Gwendolyn Rutten, audience avec le président du Monténégro Filip Vujanovic (c'est le 4ème chef d'Etat étranger reçu par le nouveau roi après les présidents de Lituanie, Kirghistan et Inde), lancement à Malines du premier timbre à son effigie en tant que roi, et match de football Belgique-Pays de Galles au Stade Roi Baudouin.
                                    

De leur côté, mardi, la Reine assistait au lancement du Plan National contre le Sida, et le prince Laurent était à Vilvorde pour la visite de l'entreprise de travail adapté Mivavil et le magasin de collecte et de recyclage Televil.

Mercredi 16 octobre 2013
Mercredi, pendant que le couple royal effectuait sa Joyeuse Entrée à Gand en province de Flandre orientale, le roi Albert II faisait son grand retour en Belgique (on ne l'avait plus vu en public depuis la messe à la mémoire de son frère le 31 juillet dernier). Il a assisté à la remise du Prix Terre d'Avenir 2013 remis par la Fondation Reine Paola et la Fondation Dirk Frimout. Ce prix est remis chaque année à des projets d'étudiants de fin du 3ème degré secondaire sur la terre ou l'espace.

                                      ??????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????
                            
Sur la photo ci-dessus, Albert II est entouré à gauche par son ami le comte Bernard de Traux de Wardin (président de la Fondation Reine Paola) et à droite par Alain Hubert (président de la Fondation Polaire Internationale). En début de soirée, le roi Albert assistait au palais d'Egmont aux 175 ans des éditions juridiques Bruylant. Rappelons que la reine Paola poursuit sa convalescence suite à son opération début octobre. Par ailleurs, au même moment, la princesse Léa était présente au vernissage de l'exposition en hommage à Vasarely au musée d'Ixelles.

Jeudi 17 octobre 2013
Le Roi a reçu le président du CDH Benoît Lutgen en audience, tandis que son épouse assistait à une conférence internationale de mode à Anvers. Au Cercle Gaulois à Bruxelles, la princesse Marie-Esméralda a participé au déjeuner-conférence de l'ancien premier ministre français François Fillon. En soirée, c'était le traditionnel concert d'automne organisé au palais royal en collaboration avec les festivals de                          ????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????Wallonie et de Flandre. Le couple royal avait invité des membres des services de secours à y assister. La princesse Astrid, le prince Lorenz, le prince Laurent et la princesse Claire étaient également présents.

Après ce concert, le prince Laurent et la princesse Claire ont gagné le Musée Bellevue où se tenait le dîner de gala de l'asbl Delphus, en présence de la princesse Marie-Esméralda (présidente d'honneur de l'asbl Delphus), de la princesse Léa, du ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, du couturier Edouard Vermeulen, de l'avocat Xavier Magnée, et des journalistes Thomas de Bergeyck et Stéphane Bern.
                                                                 
Vendredi 18 octobre 2013
Le couple royal a effectué leur Joyeuse Entrée à Arlon en province du Luxembourg. Devant le palais provincial où s'étaient réunis plus de 4.000 personnes, le Roi a pris la parole :   "Merci pour votre accueil chaleureux et enthousiaste. Merci pour votre ardeur d'avance. Nous avons été très touchés par l'accueil chaleureux que nous avons reçu dans toutes les provinces que nous avons visitées jusqu'ici. Nous retiendrons les regards francs et lumineux, les paroles d'encouragement. Des images fortes. Merci pour tout çà. Nous tenons à remercier les autorités provinciales et toute la population pour ces visites riches en couleurs et tous ces enseignements que nous emportons avec nous. Merci pour votre confiance. Et vive la Belgique!".
                   
                                 

Samedi 19 octobre 2013
A l'occasion du 50ème anniversaire du prince Laurent, le site Internet de la Fondation Prince Laurent a diffusé une vidéo de 7 minutes et demi :  une interview du prince par son épouse la princesse Claire afin de faire connaître le travail de la Fondation.
              Photo : A l'occasion de son 50ème anniversaire, le Prince Laurent répond aux questions de la Princesse Claire !  Une jolie interview à découvrir sur le site de la Fondation Prince Laurent http://www.sfprlaurent.be 

Place Royale souhaite un très heureux anniversaire au Prince ... et un bon appétit à toute la famille ! :-)

De passage à Bruxelles, Aung San Suu Kyi (Prix Nobel de la Paix 1991) a été reçue par le couple royal au château de Laeken, et la photo était diffusée par le compte Twitter du palais royal (une des grandes nouveautés de ce début de règne en terme de communication).

                                             Photo : Audience avec le prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi au Château de Laeken.

En soirée, le Roi s'est rendu sur les lieux de la catastrophe aérienne (11 morts) en province de Namur, où il a été rejoint par le premier ministre Elio Di Rupo et la ministre de l'Intérieur. Ils ont ensuite rencontré les familles des victimes.
                                                       http://www.lesoir.be/343671/article/actualite/belgique/2013-10-19/crash-d-un-avion-parachutistes-11-morts-roi-philippe-rencontre-des-familles-vide

Dimanche 20 octobre 2013
Dimanche matin, la princesse Astrid s'est envolée pour l'Angola et l'Afrique du Sud. A la demande du gouvernement belge, elle y présidera sa toute première mission économique (un rôle rempli par le prince Albert de 1962 à 1993, et par le prince Philippe de 1993 à 2013). Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders et plusieurs ministres régionaux accompagnent la princesse. Cette mission vise à renforcer les liens avec l'Angola et l'Afrique du Sud, deux pays miniers, avec le secteur diamantaire anversois. Il y sera question du processus de Kimberley, l'organisme de contrôle et de lutte contre les "diamants de la guerre" dans lequel la Belgique a pris une part prépondérante.
                          

lundi 14 octobre 2013

Bon anniversaire à Emmanuel, Luisa-Maria et Laurent de Belgique !


                                        

175 ans jour pour jour après l'indépendance officielle de la Belgique, la princesse Mathilde donne naissance, le 4 octobre 2005 , à son troisième enfant, prénommé Emmanuel, Léopold, Guillaume, François, Marie. A sa naissance, il pesait 3,9 kg et mesurait 50 cm. L'accouchement a lieu à l'Hôpital Erasme à Anderlecht. Son parrain est le grand-duc héritier Guillaume de Luxembourg et sa marraine est la comtesse Elisabeth d'Udekem d'Acoz. Le baptême a lieu en décembre 2005 dans la chapelle du château de Ciergnon.

Souffrant de dyslexie, le prince Emmanuel a dû quitter le collège Sint-Jan Berchmans de Bruxelles pour intégrer, en septembre 2012,  l'école Eureka à Kessel-Lo (Brabant flamand). Cette école privée, dont les frais d'inscription avoisinent les 10.000 euros, a pour objectif de faire réintégrer ses élèves à leur école d'origine. On sait aussi qu'au printemps 2012, le prince a fait sa petite communion dans la chapelle du château de Ciergnon en présence de la famille royale et de son parrain le grand-duc héritier Guillaume, venu avec sa fiancée la comtesse Stéphanie de Lannoy.

                             ?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Le 11 octobre 1995 à 9h20 naît le quatrième enfant d'Astrid et Lorenz à la Clinique Saint-Jean à Bruxelles :  Luisa-Maria (en souvenir de la mère de la reine Paola, décédée en 1989), Anna, Martine, Pilar, porte les titres de princesse de Belgique et d'archiduchesse d'Autriche-Este. A sa naissance, elle pesait 3,3 kg et mesurait 51,5 cm. Son parrain est son oncle, l'archiduc Martin d'Autriche-Este, et sa marraine est Melle Pilar Escriva de Romani, nièce de la reine Fabiola. Le baptême a lieu au château de Laeken. La princesse Luisa-Maria effectue ses études primaires et ses trois premières années secondaires en néerlandais au collège Sint-Jan Berchmans. Elle étudie actuellement à la Sevenoaks School dans le Kent (Grande-Bretagne), un établissement fréquenté autrefois par son frère Amedeo.

Photo : 10 ans après leur mariage ... retour sur le balcon de l'Hôtel de Ville de Bruxelles pour le Prince Laurent et la Princesse Claire ... mais accompagnés par leurs trois enfants cette fois !  

La Fondation Prince Laurent a organisé une réception d'anniversaire précédée d'une visite de l’Hôtel de Ville de Bruxelles à l'occasion du 10ème anniversaire de mariage du Prince Laurent et de la Princesse Claire.

A découvrir en images samedi prochain dans Place Royale

© RTL TVI

Enfin, dernier anniversaire de la famille royale en octobre : les 50 ans du prince Laurent , né le 19 octobre 1963 au château du Belvédère (plus d'infos sur sa vie :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2012/10/les-49-ans-du-prince-laurent-de-belgique.html). Après avoir souvent défrayé la chronique ces dernières années, il multiplie les activités officielles depuis quelques semaines et représente désormais régulièrement le Roi à divers événements (le gouvernement belge ayant confié la présidence des deux prochaines missions économiques à la princesse Astrid). Malgré leurs personnalités très différentes, Philippe et Laurent semblent bien décidés à collaborer ensemble.

Après avoir déclaré qu'il soutenait son frère à 100%, le prince Laurent a confié en septembre à la RTBF :   "Personne ne m'a demandé quoi que ce soit. Je voulais seulement dire que, dorénavant, il faut pouvoir joindre les services du Palais. C'est une autre ambiance, c'est une autre philosophie, positive et tournée vers l'avenir. Et moi, je m'y inscris".  Des propos confirmés par la princesse Claire en octobre :  "Nous n'y sommes pour rien, vous savez. Nous avons toujours accepté ce qu'on nous donnait à faire, à l'époque comme maintenant. Nous n'avons pas choisi de faire plus d'activités et ne sommes pas à l'origine de cette décision. Pour tout cela, il faut remercier le Roi. Aujourd'hui, tout va vraiment bien avec le Palais. Les relations sont excellentes entre les membres de la famille royale. Et nous sommes dans un état d'esprit très positif. Nous sommes vraiment ravis de pouvoir faire plus d'activités et d'être au service de la population".

lundi 7 octobre 2013

Activités royales en septembre 2013

22 audiences pour le Roi :   le premier ministre Elio Di Rupo (reçu 4 fois), le vice-premier ministre Didier Reynders, le président du CD&V Wouter Beke, le président du parlement wallon Patrick Dupriez, le président du Kirghistan Almazbek Atambayev, le président du SPA Bruno Tobback, les coprésidents d'Ecolo Emilie Hoyos et Olivier Deleuze, le président de la NVA Bart De Wever, le président du conseil de la communauté française Jean-Charles Luperto, le sous-lieutenant Simon Derwael (Epée du Roi 2013), le président d'honneur du CIO Jacques Rogge, ainsi que les ambassadeurs d'Ouzbékistan, Sierra Leone, Grèce, Lesotho, Georgie, Etats-Unis, Oman et Koweït.

17 activités officielles pour le Roi :  cavalcade de Hanswijck à Malines, réception à l'hôtel de ville de Louvain, spectacle au centre culturel Het Depot (Louvain), déjeuner de travail au palais provincial de Louvain, réception au palais provincial de Wavre, accueil à l'hôtel de ville de Wavre, déjeuner de travail sur le développement économique du Brabant wallon, dîner à Laeken avec la présidente de Lituanie, concert en l'honneur de la présidence lituanienne de l'UE, réception au palais provincial de Mons, déjeuner de travail à l'hôtel de ville de Mons, réception au palais provincial d'Hasselt, rencontre avec les étudiants universitaires à la Oude Gevangenis (Hasselt), déjeuner de travail à l'hôtel de ville d'Hasselt, concert offert par l'Association de la Noblesse du Royaume de Belgique, réception au Museum aan de Stroom à Anvers, inauguration du Red Star Line Museum à Anvers.

25 activités officielles pour la Reine :   cavalcade de Hanswick à Malines, réception à l'hôtel de ville de Louvain, spectacle au centre culturel Het Depot (Louvain), déjeuner de travail au palais provincial de Louvain, réception au palais provincial de Wavre, accueil à l'hôtel de ville de Wavre, déjeuner de travail sur le développement économique du Brabant wallon, visite de l'exposition "L'Europe de Rubens" au Louvre-Lens, réception au palais provincial de Mons, déjeuner de travail à l'hôtel de ville de Mons, sommet United Nations Global Compact Leaders Summit à New York, dîner de gala au MoMa sur le respect des droits de l'enfant par le monde des affaires, rencontre avec le secrétaire général des Nations-Unies Ban Ki-Moon, visite du centre d'opérations mondial d'Unicef à New York, table ronde avec le Global Compact Network Belgium, inauguration de l'exposition Magritte à New York, réception au palais provincial d'Hasselt, rencontre avec les étudiants universitaires à la Oude Gevangenis (Hasselt), déjeuner de travail à l'hôtel de ville d'Hasselt, audience pour le président d'honneur du CIO Jacques Rogge, concert offert par l'Association de la Noblesse du Royaume de Belgique, réception au Museum aan de Stroom à Anvers, inauguration du Red Star Line Museum à Anvers, conférence internationale sur la traite des êtres humains, matinée de réflexion sur les projets intergénérationnels.

0 activité officielle pour le roi Albert II, la reine Paola et la reine Fabiola.

7 activités officielles pour la princesse Astrid :   25ème édition des Musicales de Beloeil, 100ème anniversaire du centre de soins De Dennen à Malle, congrès international de la lèpre, congrès de la société européenne de gynécologie, concert de gala du service médical de la Défense, congrès national de la Société Saint-Vincent de Paul, réunion à Istanbul de l'Organisation Européenne pour la Recherche et le Traitement contre le Cancer.

5 activités officielles pour le prince Lorenz :  25ème édition des Musicales de Beloeil, dîner de gala des Demeures Historiques Européennes, visite des Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique avec la princesse Gloria von Thurn und Taxis, visite de l'église Notre-Dame du Sablon avec la princesse Gloria von Thurn und Taxis, réunion à Istanbul de l'Organisation Européenne pour la Recherche et le Traitement contre le Cancer.

6 activités officielles pour le prince Laurent :  soirée de gala du comité de soutien de Flandre orientale de la Fondation Roi Baudouin, 80ème anniversaire de la Confédération Royale des Géomètres Experts, avant-première du film "La Nouvelle Nature Sauvage", mariage du prince Félix de Luxembourg, 1ère rencontre des agents de renseignement et d'action de la deuxième guerre mondiale, 100ème anniversaire de l'Institut Royal de Météorologie de Belgique.

3 activités officielles pour la princesse Claire :  concours international de roses nouvelles du Roeulx, soirée de gala du comité de soutien de Flandre orientale de la Fondation Roi Baudouin, 80ème anniversaire de la Confédération Royale des Géomètres Experts.

Récapitulatif de janvier à septembre 2013 (source : www.monarchie) :

Roi Philippe :   151 activités officielles + 25 audiences

Reine Mathilde :   125 activités officielles

Roi Albert II :  52 activités officielles + 63 audiences

Reine Paola :  53 activités officielles

Princesse Astrid :   47 activités officielles

Prince Laurent :  36 activités officielles

Princesse Claire :  29 activités officielles

Prince Lorenz :   22 activités officielles

Reine Fabiola :  20 activités officielles