lundi 21 août 2017

Quelles sont les communes visitées par le roi Philippe?

                               Résultat d’images pour Joyeuse Entrée du roi Philippe

Depuis son accession au trône le 21 juillet 2013, où le Roi s'est-il déjà rendu parmi les 589 communes de Belgique? Quelles sont les plus visitées? La réponse ci-dessous.

Amblève :   - visite de l'entreprise Karl Hugo en septembre 2015

Anderlecht :  - visite des blessés des attentats à l'Hôpital Erasme en mars 2016
                      - Tech Startup Day 2017 à Anderlecht

Ans :   - centenaire de la première guerre mondiale au fort de Loncin en août 2014

Anvers :  - Joyeuse Entrée en septembre 2013
                - inauguration de la réplique du pont flottant sur l'Escaut en octobre 2014
                - hommage au ministre d'Etat Leo Tindemans à Wilrijk en décembre 2014
                - championnat du monde de korfball en décembre 2015
                - visite du port et réception à l'hôtel de ville en l'honneur du président allemand en mars 2016
                - inauguration d'une nouvelle écluse du port d'Anvers en juin 2016
                - exercice catastrophe à Deurne en septembre 2016

Arendonk :   - visite de l'asbl Talander en février 2016

Arlon :   - Joyeuse Entrée en octobre 2013

Ath :  - visite de l'Institut Technique Libre d'Ath en décembre 2015

Auderghem :   - dîner du sommet Benelux au château de Val Duchesse en avril 2015
                        - réception de Nouvel An de l'Agence pour le Commerce Extérieur au château de Val Duchesse en janvier 2016

Aywaille :   - visite du centre L'Arche Vanier en novembre 2016

Bastogne :   - 70ème anniversaire de la Bataille des Ardennes en décembre 2014

Beauvechain :  - visite de la base militaire en avril 2015

Boom :   - championnats européens de hockey en août 2013
               - visite du festival Tomorowland en juillet 2017

Braine-l'Alleud :  - cérémonie du bicentenaire de la bataille de Waterloo en juin 2015

Bredene :  - visite du centre IBIS en novembre 2016

Brugelette :   - visite du parc Pairi Daiza avec le couple présidentiel chinois en mars 2014

Bruges :  - Joyeuse Entrée en octobre 2013
                - visite du centre de compétence maritime du VDAB à Zeebrugge en février 2014
                - déjeuner en l'honneur du président chinois en avril 2014
                - visite du terminal gazier de Fluxys à Zeebrugge en mai 2016
                - promenade et réception à l'hôtel de ville en l'honneur des souverains jordaniens en mai 2016
                - Journée Découverte Entreprises à Noordzee Drones à Zeebrugge en octobre 2016
                - rencontre avec des pêcheurs à la criée de Zeebrugge en novembre 2016

Bruxelles :    le palais royal, le château de Laeken et de très nombreuses institutions se trouvant sur le territoire de la commune de Bruxelles, il est évident que c'est la commune la plus "visitée" par le Roi...

Cerfontaine :   - réunion de travail et réception à la maison communale de Cerfontaine en novembre 2014

Charleroi :   - inauguration de Technocentre à Gosselies en novembre 2014
                    - visite des blessés des attentats à l'hôpital de Loverval en avril 2016
                    - visite au Grand Hôpital et à l'hôtel de ville suite à l'agression de deux policières en août 2016

Comines-Warneton :   - commémoration de la première guerre mondiale à Ploegsteert en octobre 2014

Courtrai :   - 75ème anniversaire de la Bataille de la Lys en mai 2015
                  - visite de la société Barco en mai 2016

Couvin :   - visite de la firme Mathy en novembre 2014

Coxyde :   - visite de l'école hôtelière Ter Duinen en novembre 2016

Dilbeek :   - visite de l'Inspirience Center à Grand-Bigard en janvier 2015

Dinant :   - commémoration de la première guerre mondiale en août 2014

Engis :   - visite sur les lieux de la catastrophe ferroviaire de Hermalle-sous-Huy en mai 2016

Etterbeek :  - visite de l'asbl Buurtwerk Chambéry en décembre 2016
                   - visite du campus de la VUB à Etterbeek en mars 2017

Eupen :  - Joyeuse Entrée en octobre 2013
              - visite du campus d'Eupen en septembre 2015
              - table ronde sur la coopération transfrontalière lors du voyage d'Etat du président allemand en Belgique en mars 2016
              - 13ème sommet informel des chefs d'Etat germanophones en septembre 2016

Evere :   - visite de travail à la Défense à Evere en novembre 2015
              - rencontre avec les lauréats du projet IDCity du Fonds Prince Philippe en mars 2017

Evergem :  - iftar dans une famille musulmane d'Evergem en juin 2017

Fleurus :   - visite du centre de tri de la Poste en octobre 2014

Florennes :   - visite de la base aérienne avec le roi Abdallah de Jordanie en mai 2016
                     - Belgian Air Force Days 2016 à la base aérienne de Florennes

Forest :   - visite de l'usine Audi Brussels avec le président allemand en mars 2016

Gand :   - Joyeuse Entrée en octobre 2013
              - visite de la maison d'accueil Klemenswerk et du restaurant social Parnassus en décembre 2013
              - visite de l'usine Volvo avec le président chinois en avril 2014
              - tournoi final de la Belgica Homeless Cup en juin 2015
              - 8ème soirée de gala du comité de soutien Flandre Orientale de la Fondation Roi Baudouin en septembre 2015
              - 50ème anniversaire de Volvo Car Gent en septembre 2015
              - cérémonie d'ouverture de la Coupe Davis en décembre 2015
              - inauguration des Floralies Gantoises en avril 2016
              - visite de l'exposition "L'âge d'or des Pays-Bas méridionaux" en juillet 2016

Geel :  - visite du Hoger Instituut der Kempen à Geel en mai 2016

Genk :   - visite du projet OpBoksen pour les jeunes en février 2015

Grammont :   - visite d'un camp pour enfants défavorisés en juillet 2016

Haacht :   - visite du campus Don Bosco en février 2015

Habay :  - visite du centre intergénérationnel d'Habay-la-Neuve en septembre 2016

Hasselt :   - Joyeuse Entrée en septembre 2013
                 - visite de Corda in Campus à Hasselt en septembre 2015

Hoogstraten :  - visite de l'école fondamentale Scharrel à Minderhout en avril 2016

Ixelles :  - concert de l'Association de la Noblesse du Royaume de Belgique

Jabbeke :  - soirée de gala du comité de soutien Flandre Occidentale de la Fondation Roi Baudouin en septembre 2016

Jette :   - visite des blessés des attentats à l'Hôpital Universitaire de Bruxelles sur le campus de Jette en mars 2016

Kampenhout :  - visite du groupe Artoos en février 2015

Kruibeke :  - visite du château de Wissekerke et des polders en avril 2017

Kuurne :  - commémoration de la bataille de la Lys à Kuurne en mai 2016

Langemark-Poelkapelle :  - commémoration de la première guerre mondiale en avril 2015

Lebbeke :  - visite de l'entreprise Vandelmolen en mars 2017

Libin :  - visite de l'Agence Spatiale Européenne à Redu en mars 2015
             - visite du parc d'entreprises d'application spatiales et rencontre avec les habitants en septembre 2016

Liège :   - Joyeuse Entrée en septembre 2013
              - départ de la course cycliste Liège-Bastogne-Liège en avril 2014
              - commémoration de la première guerre mondiale en août 2014
              - hommage à la dépouille mortelle du ministre d'Etat Jean Defraigne en mars 2016
              - visite de la société EVS, déjeuner au palais provincial et réception à l'hôtel de ville en l'honneur du couple présidentiel allemand en mars 2016
              - hommage à la dépouille mortelle du ministre d'Etat Jacky Morael en décembre 2016
              - visite de l'incubateur de start-ups Leansquare en février 2017

Louvain :   - Joyeuse Entrée en septembre 2013
                  - commémoration de la première guerre mondiale en août 2014
                  - visite de travail à la KUL sur le postgraduat en entreprise innovante pour ingénieurs en juillet 2015
                  - visite des blessés des attentats à l'Hôpital Universitaire de Louvain et du centre d'appel d'urgence 112 en mars 2016
                  - visite de la station de radio MNM en juin 2017

Louvain-la-Neuve :   - conférence du roi Abdallah de Jordanie à l'UCL en mai 2016

Maasmechelen :   - visite de la ville (visite de la maison de vacances Reine Fabiola, visite du centre Connecterra et réception à l'hôtel de ville) en septembre 2015

Maldegem :   - commémoration de la Libération en septembre 2016

Malines :  - cavalcade de Hanswijck en septembre 2013
                 - impression des premiers timbres à son effigie au siège de la Poste en octobre 2013
                 - inauguration du Science Centre World Summit en mars 2014
                 - spectacle musical 14-18 en avril 2014
                 - visite de l'asbl Close the Gap en février 2016
                 - visite du centre régional pour la jeunesse en mars 2016

Middelkerke :   - exercice de sauvetage en mer sur la plage de Westende en juillet 2017

Molenbeek-Saint-Jean :   - visite du centre de formation de Lidl et de la Maison des Cultures en février 2016
                                         - visite de l'incubateur MolenGeek et de l'académie de quartier en mai 2017

Mons :   - Joyeuse Entrée en septembre 2013
              - commémoration de la première guerre mondiale au cimetière militaire de Saint-Symphorien en août 2014
              - visite du SHAPE à Casteau en septembre 2014
              - lancement de Mons, capitale culturelle européenne en 2015

Namur :   - Joyeuse Entrée en octobre 2013
                - visite sur les lieux de la catastrophe aérienne de Temploux en octobre 2013
                - visite du centre d'accueil pour demandeurs d'asile de Belgrade en septembre 2015
                - visite du parlement wallon en décembre 2015

Neufchâteau :   - 25ème anniversaire de l'échange linguistique entre des écoles de Minderhout et Neufchâteau en avril 2016

Nieuport :   - commémoration de la bataille de l'Yser en octobre 2014

Nivelles :   - visite de l'entreprise Euro Heat Pipes en avril 2015

Ostende :   - rencontre avec le personnel de l'aéroport d'Ostende en mai 2016
                  - visite du navire Mercator en juillet 2017

Renaix :   -  visite de la ville (Centre d'Innovation Textile, Institut Provincial Heynsdaele, crypte de l'église St-Hermes, réception à l'hôtel de ville) en décembre 2014

Roulers :   - visite de l'exposition "Le roi Albert Ier et la Grande Guerre" au château de Rumbeke en novembre 2016

Schaerbeek :   - inauguration du Musée du Train à la gare de Schaerbeek en septembre 2015
                        - visite de RTL House en mars 2016
                        - hommage aux prisonniers politiques à l'Enclos des Fusillés en mai 2016
                        - visite de l'Institut Cardinal Mercier en mai 2017

Seraing :   - visite du centre de compétence Technifutur du Forem en février 2014
                 - départ de la 4ème étape du Tour de France 2015
                 - visite du site d'Arcelor Mittal en février 2017
                 - 200ème anniversaire de l'entreprise Cockerill en mai 2017

Sint-Amands :  - visite du Musée Emile Verhaeren en mai 2016

Temse :  - visite de Wase Werkplaats en avril 2017

Termonde :   - visite du centre Fedasil et de la Halle aux draps rénovée en avril 2017

Tenneville :  - visite de l'entreprise Marcassou en décembre 2016

Thimister-Clermont :  - hommage au cavalier Fonck en août 2014

Tongres :   - 18èmes Fêtes du Couronnement en juillet 2016

Tournai :  - visite de la société Pollet en décembre 2015

Tubize :   - visite du Centre National de Football de Tubize en avril 2015

Turnhout :   - visite de l'entreprise Cartamundi en février 2016

Verviers :  - visite de Télé-Services, de l'incubateur The Faktory et du centre de compétences Construform en février 2017

Vilvoorde :   - visite de Medialaan en février 2014
                     - hommage à la dépouille mortelle du ministre d'Etat Jean-Luc Dehaene en mai 2014
                     - visite des blessés des attentats à l'Hôpital Jan Portaels en mars 2016

Visé :  - inauguration de la quatrième écluse de Lanaye en décembre 2015

Waregem :   - visite du cimetière militaire américain avec Barack Obama en mars 2014

Waterloo :   - bicentenaire de la bataille de Waterloo en juin 2015
                    - concert à Waterloo pour les 80 ans de la reine Paola en juin 2017

Wavre :  - Joyeuse Entrée en septembre 2013

Willebroek :  - 70ème pélerinage nationale au fort de Breendonk en septembre 2014

Ypres :   - départ de la 5ème étape du Tour de France en juillet 2014
               - commémoration du centenaire de la première bataille d'Ypres en octobre 2014
               - commémoration de la première guerre mondiale en avril 2015
               - visite du musée In Flanders Fields et commémoration de la bataille de Passendaele en juillet 2017

Zelzate :   - visite du centre psychiatrique de Zelzate en décembre 2014

Zonnebeke :  - commémoration de la bataille de Passendaele en juillet 2017

Conclusion :  en quatre ans de règne, notre roi Philippe s'est rendu, de façon officielle, dans plus de 80 communes belges (sur les 589 que compte notre pays). En dehors de Bruxelles, les communes les plus visitées par le Roi sont Gand, Anvers, Bruges, Liège, Malines et Louvain.

P.S. Si vous constatez un oubli, n'hésitez pas à me le signaler dans les commentaires. Merci d'avance.

lundi 14 août 2017

Les relations diplomatiques de notre dynastie


                                Résultat d’images pour prince napoléon à waterloo

Un des rôles de notre famille royale est d'entretenir des bonnes relations diplomatiques avec les pays étrangers, en collaboration avec le ministère des Affaires Etrangères. Les liens sont logiquement plus étroits avec les monarchies qu'avec les républiques car ils se connaissent depuis toujours. Cela se marque notamment lors des voyages d'Etat  :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2016/08/les-voyages-detat.html . Mais les rencontres ont lieu aussi en d'autres occasions, notamment parce que de nombreux chefs d'Etat sont régulièrement de passage à Bruxelles pour discuter avec les autorités européennes ou/et de l'Otan.

Voici plusieurs articles de Royalement Blog et de mon blog, sur les liens entre la dynastie belge et d'autres pays étrangers. Bonne lecture!

Afrique Centrale (Congo, Burundi, Rwanda) :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2011/07/le-roi-albert-ii-et-lafrique-centrale.html

Bhoutan :  http://monarchies-asie-pacifique.blogspot.be/2015/03/lettres-de-creances-au-bhoutan.html

Brésil :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2016/08/les-liens-entre-la-dynastie-belge-et-le.html

Cambodge :  http://monarchies-asie-pacifique.blogspot.be/2014/09/archives-astrid-de-belgique-rend-visite.html

Chine :   http://royalementblog.blogspot.be/2011/11/la-famille-royale-belge-et-la-chine.html

Danemark :  http://royalementblog.blogspot.be/search/label/Danemark

Etats-Unis :   http://familleroyalebelge.blogspot.be/2016/11/le-roi-philippe-et-le-president-barack.html

France :  http://royalementblog.blogspot.be/2014/02/la-visite-detat-de-baudouin-et-fabiola.html

Grande-Bretagne :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2017/07/les-windsor-en-belgique.html

Japon :  http://royalementblog.blogspot.be/2017/01/lamitie-entre-la-famille-royale-belge.html

Jordanie :  http://royalementblog.blogspot.be/search/label/Jordanie

Monaco :  http://royalementblog.blogspot.be/search/label/Monaco

Norvège :   http://familleroyalebelge.blogspot.be/2014/04/les-liens-entre-les-dynasties-belge.html

Pays-Bas :   http://familleroyalebelge.blogspot.be/2013/05/le-prince-philippe-et-la-princesse.html

Suède :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2014/04/la-villa-fridhem-des-parents-de-la.html

lundi 7 août 2017

Activités royales en juillet 2017

                                   

9  audiences pour le Roi :  le premier ministre Charles Michel (reçu 2 fois), le directeur général de l'enseignement catholique flamand Lieven Boeve, la ministre de l'Environnement Marie-Christine Marghem, le ministre bruxellois du Budget Guy Vanhengel, le président du parlement flamand Jan Peumans, le président du Cap-Vert Jorge Carlos Fonseca, le nouveau ministre-président wallon Willy Borsus (prestation de serment), le nouveau ministre fédéral de l'Agriculture et des PME Denis Ducarme (prestation de serment).

15 activités officielles pour le Roi :    visite du navire Mercator à Ostende, exercice de sauvetage en mer à Westende, visite de JA Europe Company of the Year Competition, inauguration des expositions estivales du palais royal, concert de la fête nationale au palais des beaux-arts de Bruxelles, Te Deum de la fête nationale à Bruxelles, défilé militaire, visite de Tomorowland à Boom, feu d'artifice de la place des Palais, visite du musée In Flanders Fields à Ypres, Last Post à la Porte de Menin, son et lumière sur la grand-place d'Ypres, commémoration de la bataille de Passendaele au cimetière de Tyne Cot, inauguration du British Memorial Garden, visite de l'exposition Passchendaele Memorial Garden.

16 activités officielles pour la Reine :  visite du navire Mercator à Ostende, exercice de sauvetage en mer à Westende, visite de la rédaction de "Femmes d'aujourd'hui" et "Libelle" à Malines, visite de l'exposition "Le musée absent" au centre d'art contemporain Wiels à Forest, inauguration des expositions estivales du palais royal, concert de la fête nationale au palais des beaux-arts de Bruxelles, Te Deum de la fête nationale à Bruxelles, défilé militaire, visite de Tomorowland à Boom, feu d'artifice de la place des Palais, visite du musée In Flanders Fields à Ypres, Last Post à la Porte de Menin, son et lumière sur la grand-place d'Ypres, commémoration de la bataille de Passendaele au cimetière de Tyne Cot, inauguration du British Memorial Garden, visite de l'exposition Passchendaele Memorial Garden.

0 activité officielle pour le roi Albert II et la reine Paola

5 activités officielles pour la princesse Elisabeth :   visite du navire Mercator à Ostende, exercice de sauvetage en mer à Westende, Te Deum de la fête nationale à Bruxelles, défilé militaire, feu d'artifice de la place des Palais.

4  activités officielles pour la princesse Astrid :  concert de la fête nationale au palais des beaux-arts de Bruxelles, Te Deum de la fête nationale à Louvain, défilé militaire, feu d'artifice de la place des Palais

5 activités officielles pour le prince Lorenz :  concert de la fête nationale au palais des beaux-arts de Bruxelles, Te Deum de la fête nationale à Louvain, défilé militaire, visite de la fête du parc royal, feu d'artifice de la place des Palais.

8 activités officielles pour le prince Laurent :  rencontre avec le vice-président pour la politique étrangère du German Marshall Fund of the United States, rencontre avec le CEO du Women Political Leaders Global Forum, 90ème anniversaire de la création de l'Armée populaire de libération en Chine, session académique pour l'inscription du fritkot belge au patrimoine immatériel de la Belgique, Te Deum de la fête nationale à Wavre, défilé militaire, visite de la fête du parc royal, lancement de la tournée d'été annuelle de Gaia.

3 activités officielles pour la princesse Claire :   Te Deum de la fête nationale à Wavre, défilé militaire, visite de la fête du parc royal.

Récapitulatif des activités de janvier à juillet (source :  www.monarchie.be) :

Roi :   118 activités officielles + 113 audiences

Reine :  140 activités officielles

Princesse Astrid :  61 activités officielles

Prince Laurent :   53 activités officielles

Princesse Claire :   17 activités officielles

Prince Lorenz :  15 activités officielles

Princesse Elisabeth :   7 activités officielles

Roi Albert II :   5 activités officielles

Reine Paola :   3 activités officielles

lundi 31 juillet 2017

Les Windsor en Belgique

Au 19ème siècle, notre premier roi, Léopold de Saxe-Cobourg-Gotha, était très proche de la famille royale britannique : il avait épousé en premières noces la princesse Charlotte d'une part, sa sœur était la mère de la reine Victoria avec qui il aura des relations très affectueuses jusqu'à sa mort, et Victoria s'est ensuite mariée avec Albert de Saxe-Cobourg-Gotha, un autre parent de Léopold Ier. C'est durant cette période que nos deux familles royales ont été les plus proches.

Durant la première guerre mondiale, face à l'avancée des troupes allemandes, les trois enfants du roi Albert Ier et de la reine Elisabeth (Léopold, Marie-José et Charles) sont envoyés en Grande-Bretagne chez lord George Cruzon dans son domaine d'Hackwood. Léopold entre au collège d'Eton, Charles au Wixenford College et Marie-José au pensionnat pour filles des Ursulines à Brentwood.

Le prince Charles de Belgique et la Grande-Bretagne
Après le roi Léopold Ier, c'est le prince Charles (fils cadet d'Albert Ier) qui noue les liens les plus étroits avec la Grande-Bretagne où il passe douze années de sa vie. Suite à une autorisation du roi George V (car Charles n'a pas la nationalité britannique), il entre en février 1917 au Naval College d'Osborne, avant d'être inscrit en septembre 1918 comme cadet au Royal Navy College de Darmouth. Un congé spécial lui est accordé pour participer avec sa famille à la Joyeuse Entrée à Bruxelles le 22 novembre 1918.

En décembre 1920, Charles passe l'examen final du collège de Darmouth. Un mois plus tard, il embarque à bord du navire de guerre "HMS Téméraire" pour une mission en Méditerranée du 4 janvier au 11 avril 1921. Albert Ier assiste à son embarquement à Portsmouth et demande que son fils ne bénéficie d'aucun traitement de faveur. Un autre voyage l'emmène en Norvège à bord du "HMS Thunderer Spithead". Le prince de Galles (futur Edouard VII) l'invite à l'accompagner en Inde et au Japon, où le comte de Flandre rencontre la famille impériale.

En 1923, Charles est engagé sur le "Barham", un navire de la flotte atlantique. Au début de l'année 1925, il reprend au Royal Navy College de Greenwich une formation technique et scientifique du niveau de l'Ecole Royale Militaire de Bruxelles. Après douze années passées en Grande-Bretagne, le prince rentre avec le grade de lieutenant de vaisseau honoraire de première classe de la Marine britannique.

C'est Charles qui représente la famille royale belge aux funérailles de la princesse Victoria en 1935 et du roi George V en 1936, ainsi que pour le couronnement du roi George VI et de la reine Elisabeth en 1937.

Sous les règnes des rois Léopold III et Baudouin
Suite au décès du roi Albert Ier en 1934,  le roi George V décide d'accorder à la Belgique la faveur exceptionnelle d'une cérémonie commémorative annuelle en juillet au Cénotaphe à Londres. Le souverain britannique désirait de cette façon rendre hommage au roi défunt d'une part, et à l'attitude courageuse de l'armée belge durant la première guerre mondiale d'autre part.

Les relations entre nos deux familles royales se compliquent durant la deuxième guerre mondiale et la Question Royale :  le roi George VI se range derrière l'avis de son premier ministre Winston Churchill qui était opposé au retour du roi Léopold III sur le trône, et préférait son frère cadet le prince-régent Charles qui était plutôt anglophile. En 1952, par fidélité à son père, le roi Baudouin refuse catégoriquement d'assister aux funérailles du roi George VI, évoquant des raisons protocolaires qui ne convainquent personne. Le gouvernement belge ne parvient pas à le faire changer d'avis, et c'est finalement son frère le prince Albert qui représente la famille royale.

Sœur de la nouvelle reine Elisabeth II, la princesse Margaret se rend en Belgique pour l'Exposition Universelle de Bruxelles en 1958, puis pour le mariage de Baudouin et Fabiola en 1960.

Les deux familles royales scellent la réconciliation lors des voyages d'Etat de Baudouin et Fabiola en Grande-Bretagne en 1963, et d'Elisabeth II et Philip en Belgique en 1966. Ces derniers sont reçus par le roi Léopold III et la princesse Lilian au domaine royal d'Argenteuil afin de tirer un trait définitivement sur les années 40. Ils passent aussi quelques heures en privé au château de Ciergnon (photos :  http://royalementblog.blogspot.be/2015/04/archives-la-reine-elizabeth-ii-ciergnon.html)

                                           Résultat d’images pour elisabeth ii en belgique

En 1980, la reine Elisabeth II et le prince Philip viennent en Belgique pour le 150ème anniversaire de l'indépendance de notre pays. Le roi Baudouin et la reine Fabiola retournent à Londres pour le mariage de Charles et Diana en 1981 et pour une commémoration de la Bataille d'Angleterre depuis le balcon de Buckingham Palace en 1990.
                                 
                                Résultat d’images pour roi Albert II à Londres

De passage à Bruxelles, la princesse Margaret est reçue par le roi Baudouin et la reine Fabiola au château de Laeken. Ce sont le duc de Gloucester (cousin germain d'Elisabeth II) et son épouse qui représentent la famille royale britannique au mariage d'Astrid et Lorenz en 1984.

En 1993, la reine Elisabeth assiste, pour l'unique fois de son long règne, aux funérailles d'un chef d'Etat étranger :   Baudouin, roi des Belges, décédé à Motril à l'âge de 63 ans. Quelles sont les raisons qui ont influencé cette décision historique? On l'ignore.  Ils s'étaient vus pour la dernière fois quelques semaines auparavant après la visite privée d'Elisabeth II à Waterloo.

                                Résultat d’images pour baudouin et fabiola au mariage de charles et diana

Sous le règne du roi Albert II (de 1993 à 2013)
A l'automne 1993, la princesse Diana, de passage à Bruxelles, est reçue à l'heure du thé par Paola, Fabiola et Astrid. 
                                   Résultat d’images pour princesse diana en belgique

Le prince Charles vient également en Belgique en décembre 1999 pour le mariage de Philippe et Mathilde. Leur premier voyage officiel à deux a lieu au printemps 2000 à Londres, où ils sont reçus par Elisabeth II, son fils cadet Edward et sa belle-fille Sophie.

Au cours de leurs 20 ans de règne, le roi Albert II et la reine Paola se rendent en Grande-Bretagne pour l'inauguration de l'Eurostar, les noces d'or des souverains britanniques en 1997, le 100ème anniversaire de la reine mère Elisabeth, les 50 ans et les 60 ans de règne d'Elisabeth II....mais bizarrement, il n'y a plus eu de voyage d'Etat entre nos deux pays depuis plus de cinquante ans. Contrairement aux autres souverains européens, Albert II n'a donc pas reçu le prestigieux Ordre de la Jarretière.

La reine Elisabeth II vient en Belgique en 1997 et 2007 pour des commémorations liées à la première guerre mondiale. Les deux couples régnants se retrouvent aussi en 1994 et 2004 lors des commémorations du Débarquement sur les plages de Normandie.

La famille royale belge est représentée par Albert II et Philippe aux funérailles de la reine mère Elisabeth en 2002, et par Philippe et Mathilde à une soirée en 2000 pour plusieurs anniversaires de la famille royale britannique, au mariage de William et Catherine en 2011, et à la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Londres en 2012.

Sous le règne du roi Philippe (depuis 2013)
En 2014, le nouveau couple royal Philippe et Mathilde effectue une visite officielle de courtoisie d'une journée à Londres, au cours de laquelle ils se rendent au Parlement et à l'abbaye de Westminster, et ils déjeunent avec la reine Elisabeth II, le duc de Kent, le duc et la duchesse de Gloucester au palais de Buckingham. Elisabeth II revoit les souverains belges en juin au 70ème anniversaire du Débarquement en Normandie. En juillet, le prince Laurent représente son frère à la 80ème cérémonie belge au Cénotaphe. Et en novembre, le roi Philippe retrouve la famille royale britannique (Elisabeth, Philip et William) pour l'inauguration du Flanders Fields Memorial Garden à Londres.

A nouveau, bizarrement, les Windsor sont absents des funérailles de la reine Fabiola en 2014, sans donner d'explications, alors que toutes les familles royales sont représentées...
                             
                         Résultat d’images pour roi philippe à londres

En dehors des occasions officielles, les deux familles régnantes ne se fréquentent pas en privé, et on ne peut pas vraiment parler d'amitié entre les membres actuels (à l'exception de la princesse Béatrice, petite-fille de la souveraine, qui est proche d'Amedeo et d'Elisabetta).

Ajoutons qu'en mars 2017, le roi Philippe a téléphoné personnellement à la reine Elisabeth II pour présenter les condoléances de la Belgique suite à l'attentat terroriste de Londres.

Les visites des Windsor en Belgique (depuis 2013)

Depuis le début du règne du roi Philippe, les visites officielles de membres de la famille royale britannique (Philip, Charles, Camilla, William, Catherine, Harry, Anne, Timothy, le duc de Kent, la duchesse de Gloucester) ont été nombreuses en Belgique, principalement liées aux commémorations de la bataille de Waterloo et de la première guerre mondiale. Par contre, l'absence des Windsor aux funérailles de la reine Fabiola en décembre 2014 a surpris et déçu...

Le prince Laurent accompagne le prince Philip, duc d'Edimbourg, venu en novembre 2013 pour assister au Last Post à la Porte de Menin à Ypres.
                             
                                 ???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Le 4 août 2014, le prince William et la princesse Catherine sont présents à Liège pour la commémoration du centenaire du début de la première guerre mondiale en Belgique. Ils sont ensuite rejoints par le prince Harry à l'hôtel de ville de Mons et au cimetière militaire de Saint-Symphorien. Nos souverains les accompagnent aux deux cérémonies.

                                  Résultat d’images pour william bataille de messines

En 2015, pour le bicentenaire de la bataille de Waterloo, la famille royale britannique est représentée par Charles et Camilla à la cérémonie à la ferme de Hougoumont, puis le lendemain par le duc Edward de Kent (cousin germain de la reine Elisabeth) à la commémoration au pied de la butte du lion de Waterloo en présence des souverains belges, luxembourgeois et néerlandais.
               
                                 Résultat d’images pour camilla d'angleterre en belgique

La princesse Astrid accompagne la princesse Anne de Grande-Bretagne et son époux Timothy Laurence lors du centenaire de la mort d'Edith Cavell, à qui on rend hommage en octobre 2015 à Uccle et au Sénat.
                             
                                  Résultat d’images pour princesse anne en belgique
             
Lors du Concours Musical International Reine Elisabeth 2017, la duchesse Brigitte de Gloucester (épouse d'un cousin de la reine Elisabeth II) et la princesse Sarvath de Jordanie sont les invitées d'honneur de la reine Mathilde dans la loge royale du palais des Beaux-Arts de Bruxelles pour une des finales du concours. Ce n'est pas la première venue de la duchesse de Gloucester en Belgique : elle y avait déjà représenté la famille royale britannique lors du mariage de la princesse Astrid en 1984, lors de la conférence pour la protection des enfants organisée en 2010 par la reine Paola, et lors du match de Coupe Davis Belgique/Angleterre en 2015.

                               Résultat d’images pour duchesse de Gloucester Belgique

Le prince William et la princesse Astrid représentent leur pays respectif aux cérémonies organisées à Messines et Wijtschate en 2017 pour le centenaire de la bataille de Messines.
                   
                               

Le 30 juillet 2017, à Ypres, le Roi, la Reine, les ducs de Cambridge, le vice-amiral Timothy Laurence et la première ministre britannique Theresa May visitent le musée In Flanders Fields, puis assistent au Last Post à la Porte de Menin et à un son et lumières sur la grand-place dans le cadre du centenaire de la bataille de Passendaele. Le lendemain, rejoints par le prince héritier Charles, tous se sont retrouvés au cimetière de Tyne Cot (le plus grand cimetière militaire du Commonwealth dans le monde) pour une commémoration, puis ils ont inauguré le British Memorial Garden et ont visité l'exposition Passchendaele Memorial Garden.

Copyright photos : page Facebook du Palais et blog Noblesse et Royautés

lundi 24 juillet 2017

Expo sur le prince-régent Charles cet été au palais royal

                                    

Par une étrange coïncidence, deux princes moins connus de notre dynastie sont l'objet d'une exposition cet été :    le prince Alexandre, fils cadet du roi Léopold III, au château de Corroy-le-Château (une exposition dont je vous ai déjà parlé), et le prince Charles, fils cadet du roi Albert Ier, régent de Belgique de 1944 à 1950, au palais royal de Bruxelles.

Organisée par l'asbl Dynastie et Patrimoine Culturel (ex Amis du Musée de la Dynastie), cette exposition gratuite a été inaugurée par le Roi et la Reine, et est ouverte au public jusqu'au 3 septembre 2017.

C'est l'occasion de (re)lire des articles qui lui sont consacrés :

- Sur son enfance :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2015/05/lenfance-du-prince-charles-de-belgique.html

- Sur ses années britanniques (de 1914 à 1926) :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2015/05/les-annees-britanniques-du-prince.html

- Sur son retour en Belgique (de 1926 à 1940) : http://familleroyalebelge.blogspot.be/2015/06/le-prince-charles-de-retour-en-belgique.html

- Sous l'Occupation (de 1940 à 1944) :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2015/07/le-prince-charles-de-belgique-sous.html

- Ses funérailles en 1983 :  http://royalementblog.blogspot.be/2013/06/il-y-30-ans-les-funerailles-du-prince.html

- Le Mémorial Prince Charles à Raversijde :  www.noblesseetroyautes.com/raversijde-dans-lintimite-du-prince-charles

lundi 17 juillet 2017

Les 46 anoblis du règne de Philippe Ier

                      20140226_590726534530d9dc401203                      

(Article actualisé en juillet 2017)

A l'occasion de la fête nationale 2017,  le Roi a donné le titre de baron(ne) à huit personnalités (deux femmes et six hommes) : 

1. Michèle Sioen, ancienne présidente de la Fédération des Entreprises de Belgique
2. Mariette Delahaut, fondatrice d'écoles d'enseignement spécialisé
3. Dries Van Noten, couturier
4. Edouard Vermeulen, couturier
5. Paul Stoffels, médecin, chercheur et chef d'entreprise pharmaceutique
6. Mark Waer, recteur honoraire de la KUL
7. Jean-Michel Froidart, co-fondateur de Mithra Pharmaceuticals SA
8. Emile Van Schaftingen, directeur de l'Institut de Duve

Qui sont les premiers Belges anoblis du règne de Philippe Ier?
Ils sont en tout 46, et leur nombre va en diminuant (16 en 2014, 14 en 2015, 8 en 2016, 8 en 2017). Les femmes sont clairement sous-représentées :  10 femmes anoblies (3 en 2014,  3 en 2015, 2 en 2016, 2 en 2017) contre 36 hommes anoblis.

Si on regarde par titre de noblesse, Philippe a titré 2 comtes, 40 baron(nes) et 4 chevaliers. Parmi les 46 anoblis, 42 l'ont reçu à titre personnel, et seuls quatre d'entre eux à titre héréditaire pour leurs descendants (le comte Paul Buysse, les barons Marc du Bois, Jean Charlent et Herman Daems).

Le Roi a élevé au titre de comte deux personnalités du nord du pays :  le baron Paul Buysse, patron de Bekaert, administrateur de sociétés, ancien président du Fonds Prince Philippe (ainsi qu'à ses descendants), et Herman Van Rompuy, premier président du Conseil Européen, ancien premier ministre belge.

Le titre de baron(ne) est celui qui est le plus attribué :   14 en 2014,  10 en 2015, 8 en 2016, 8 en 2017. Beaucoup de scientifiques et de professeurs l'ont reçu :  Georges de Leval (professeur émérite de l'ULG), Corinne Hubinont (gynécologue), Jean Bourgain (mathématicien), Peter Carmeliet (médecin et professeur à la KUL), Marc Henneaux (physicien), Koenraad Debackere (professeur à la KUL en sciences de gestion), Isabelle Salmon (professeur à l'ULB), François Cornelis (chimiste), Hilde Laga (professeur de droit à la KUL), Sophie De Schaepdrijver (spécialiste de la première guerre mondiale), Emile Van Schaftingen (directeur de l'Institut de Duve), Mark Waer (recteur honoraire de la KUL), p.ex.

Le monde des affaires est également bien représenté :  Marc du Bois (patron de Spa Monopole et manager de l'année 2013), Herman Daems (président de BNP Paribas Fortis), Jean De Cloedt (entrepreneur spécialisé dans le dragage), Jean-Pierre Hansen (ex-patron d'Electrabel), Pierre-Alain De Smedt et Michèle Sioen (anciens présidents de la FEB), Eddy Bruyninckx (patron du port d'Anvers), Jacques Delen (actif dans les milieux bancaires), Pierre Rion (patron de diverses sociétés), Joseph Martial (fondateur de la première spin-off liégeoise Eurogentec), Jean De Cloedt (administrateur-délégué de la firme de construction Burco), entre autres, ont reçu le titre de baron.

Deux anciens responsables politiques néerlandophones à la retraite ont été titrés :  le baron Karel Pinxten (Open VLD) et le comte Herman Van Rompuy (CD&V). Mais ils l'ont été car après la politique belge, ils ont été nommés dans des institutions européennes :  Karel Pinxten à la Cour des Comptes Européenne et Herman Van Rompuy au Conseil Européen.

La diplomatie a également droit à des titres de noblesse :   Ernest de Laminne de Bex (président du Cercle International Diplomatique Consulaire),  Johan Swinnen (ancien ambassadeur belge à Kigali et Kinshasa) et Bénédicte Frankinet (représentante permanente de la Belgique à l'ONU) ont reçu le titre de baron(ne).  Même titre pour le magistrat eupenois Serge Brammertz, procureur au tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie.

Dans le domaine culturel, la célèbre romancière Amélie Nothomb et le directeur du Koninklijke Concertgebouworkest d'Amsterdam Jan Raes ont été titrés baron(ne). Quatre autres personnalités du monde culturel ont reçu le titre de chevalier :  Thierry Bosquet (décorateur de théâtre), François Glorieux (pianiste, compositeur et chef d'orchestre), Albert Vandervelden (galeriste liégeois) et Jean Van Hamme (romancier et scénariste de bande dessinée).

Deux couturiers de la reine Mathilde ont reçu le titre de baron en 2017 :  Edouard Vermeulen et Dries Van Noten.

Le social est un peu oublié... On notera juste le titre de baronne pour Marie-Claire Léonard (pionnière de l'intégration), Jenny Vanlerberghe (journaliste et écrivain engagée pour les droits des femmes) et Mariette Delahaut (fondatrice d'écoles d'enseignement spécialisé). Et aucun représentant du monde sportif jusqu'à présent.

lundi 10 juillet 2017

Expo sur le prince Alexandre à Corroy-le-Château

                                             

Après avoir été présentée ce printemps à Bruges et Arlon, l'exposition "Alexandre de Belgique : dans l'intimité d'un prince" se trouve, durant tout l'été, au château de Corroy-le-Château. Elle a été inaugurée par la princesse Léa, le prince Lorenz (président d'honneur de l'Association des Demeures Historiques de Belgique, actuel propriétaire du château) et le marquis Olivier de Trazegnies (dernier membre de sa famille à habiter le château).

Rappelons que la princesse Léa est une amie proche du marquis Olivier de Trazegnies et de sa maman aujourd'hui décédée. C'est à Corroy-le-Château que le prince Alexandre et la princesse Léa ont organisé, en 1998, une réception pour officialiser leur mariage longtemps tenu secret, et ont posé pour la première fois ensemble pour la presse.

Il y a quelques semaines, elle a répondu aux questions de Nicolas Dewaelheyns pour les quotidiens du groupe Sud Presse, où elle est notamment revenue sur l'affaire du Kazakhgate où son nom a été cité :

"Madame, sur une photo à la montagne, où vous vous cachez derrière lui, le prince semble vous protéger?
- Il était protecteur. J'avais l'impression que rien ne pouvait nous arriver. Il émanait de lui une force tranquille et tellement discrète. Je n'avais jamais peur avec lui. J'espère de tout cœur qu'il veille sur moi. Je donnerais tout pour qu'il soit là à mes côtés, surtout en ce moment....

- Comment vivez-vous les soupçons qui pèsent contre vous?
- Ca me fait énormément de peine. Je ne veux pas qu'il y ait la moindre ombre sur le Fonds d'entraide Prince et Princesse Alexandre parce qu'il n'y a aucune raison à cela. Nous avons reçu un don de 25.000 euros qui nous avait été annoncé par quelqu'un que j'estime beaucoup. Ce  don est entré au mois de janvier 2012 et est sorti en mars au profit de l'asbl Amitié et Fraternité Scoute. Nous en avons toutes les preuves. Tout le monde en dispose et en disposera.

- Vous êtes soupçonnée de complicité de corruption?
- Je n'avais pas de raison de ne pas faire confiance à la personne qui me destinait ce don...

- Vous serez auditionnée à la Cour d'Appel de Mons. Dans quel état d'esprit vous y rendrez-vous?
- Sereinement. Il n'y a pas de raison que je ne le sois pas. J'ai toutes les preuves. Je ferai ce que j'ai à faire.

- Le Fonds d'entraide Prince et Princesse Alexandre a été créé en 2006 afin de pouvoir venir en aide à ceux qui en ont le plus besoin?
- On essaie chaque année de tout donner pour aider ceux qui en ont besoin. Nous sommes trois bénévoles. Personne d'autre n'intervient dans le Fonds.

- Cette année, quel est le secteur que le Fonds soutient?
- Les soins palliatifs. Tous les dons comptent :  petits, moyens ou grands, même si nous recevons rarement de très grands dons.

- Comment aviez-vous rencontré le prince Alexandre?
- A Knokke grâce au ministre Mundeleer qui m'a emmenée chez des amis communs. A l'occasion de cette réception, nous avons parlé. Il m'a demandé si j'aimais le cinéma. Le lendemain, il m'a demandé si j'avais envie de dîner avec lui...et nous avons dîné pendant 23 ans.

- Qu'est-ce qui vous a séduit chez lui?
- La différence. Il est très rare de rencontrer quelqu'un qui s'adresse et s'intéresse uniquement à vous, de manière très authentique. Sa simplicité, sa modestie et sa façon vraie de m'aborder m'ont touchée. J'ai immédiatement senti sa souffrance, son énorme sensibilité.

- Vous l'avez épousé en Angleterre dans la plus stricte intimité?
- C'était son souhait. Il n'était pas prêt à révéler ce mariage à sa maman.

- Cette union sera tenue secrète jusqu'en 1998?
- Elle a été dévoilée au mariage de ma belle-soeur la princesse Esmeralda. Le roi Albert II s'est retourné et m'a embrassée. C'était une situation particulière.

- Des mots d'amour qu'il rédigeait à votre intention sont exposés. Le prince était un romantique?
- Oui, vous avez raison. Il écrivait merveilleusement bien. Il s'exprimait rarement mais quand il le faisait, c'était avec beaucoup de réflexion, de douceur et d'intelligence. Mais nous nous écrivions et c'était merveilleux. Moi, j'adore écrire.

- A l'exception de ces mots tendres et de missives d'enfant adressées à ses parents, peu d'écrits de la seconde partie de la vie du prince sont présentés.
- Je lui suggérais d'écrire. Je posais chaque jour une feuille sur un secrétaire en espérant qu'il consigne ses souvenirs, mais il n'a jamais répondu à cette demande. Il me disait :  "Tu es ma mémoire!". J'ai quelques textes merveilleux de lui, mais il avait cette pudeur et estimait ne pas avoir à laisser de trace.

- Le prince était devenu un beau-père pour votre fils et votre fille.
- Il a été un beau-père extrêmement attentif, fin, discret et intelligent. Il nous manque beaucoup à tous.

- Le prince était discret. Certains le surnomment "le prince méconnu". Quel homme était-il? Quelles étaient ses passions?
- Authentique, plein d'humour, de tendresse. Il lisait jour et nuit. C'était un grand insomniaque. Il lisait au moins un livre par nuit. Il me lisait Proust la nuit. Il était aussi passionné par les sciences. Tout l'intéressait.

- Le prince Alexandre s'est éteint en 2009. Comment vivez-vous son absence?
- Chaque jour, je pense à lui. Il me manque chaque jour encore plus".

lundi 3 juillet 2017

Activités royales en juin 2017

                                    

21 audiences pour le Roi :  le premier ministre Charles Michel, le ministre des Classes Moyennes Willy Borsus, la ministre du Budget Sophie Wilmès, le premier ministre chinois Li Keqiang, le gouverneur-général de Nouvelle-Zélande Patsy Reddy, le président du Sénégal Macky Sall, le président de Bolivie Evo Morales, le président de Guinée Alpha Condé, le ministre de la Défense Steven Vandeput, la ministre francophone de la Culture Alda Greoli, le chef de la Défense Marc Compernol, le président du MR Olivier Chastel, la présidente de Groen Meyrem Almaci, les responsables des trois organisations ayant reçu le Prix Roi Baudouin, Marc Bogaerts et Fabienne L'Hoost (directeur général sortant et nouvelle directrice générale de l'Agence pour le Commerce Extérieur), le vice-premier ministre Kris Peeters, son aide de camp le général-major Michel Ocula, ainsi que les ambassadeurs de Corée, Tanzanie, Chypre et Bolivie.

21 activités officielles pour le Roi :  70ème anniversaire de l'Institut Egmont, visite de la station de radio MNM à Louvain, iftar dans une famille d'Evergem, remise du Prix Francqui 2017, déjeuner de travail avec dix personnalités du monde culturel, concert de clôture du Concours Musical Reine Elisabeth, déjeuner avec le président allemand Frank-Walter Steinmeier et son épouse, visite de l'exposition sur les 150 ans de Delhaize, réunion de travail avec le conseil exécutif de la Chambre de Commerce américaine auprès de l'UE, remise du Prix International Roi Baudouin pour le Développement en Afrique 2017, dîner avec l'ancien secrétaire d'Etat américain Henry Kissinger, déjeuner avec le conseil d'administration du Global Covenant of Mayors for Climate and Energy, réception au château de Laeken pour les bourgmestres du pays, visite du Conseil Supérieur de la Justice, concert à Waterloo pour les 80 ans de la reine Paola       + 6 activités lors du voyage officiel en Suisse (rencontre avec la présidente de Suisse Doris Leuthard, dîner officiel à l'Hôtel Bellevue à Berne, visite d'ABB Turbo Systems AG, visite du Libs à Baden, déjeuner avec des étudiants et enseignants à Lucerne, table ronde à Lucerne sur l'enseignement en alternance).

23 activités officielles pour la Reine :  visite de la Croix Jaune et Blanche à Ledeberg, deux finales du Concours Musical International Reine Elisabeth, remise des prix aux lauréats du Concours Musical Reine Elisabeth, concert Voices4Development, cérémonie d'ouverture des Journées Européennes de Développement, déjeuner au château de Laeken avec des défenseurs des ODD, visite des stands des Journées Européennes de Développement, visite de la Ferme de Coux à Maillen, visite de la Ferme "La Petite Campagne" à Bovesse, concert des lauréats du Concours Musical Reine Elisabeth, table ronde avec les entreprises signataires de la Belgian SDG Charter, déjeuner de travail avec dix personnalités du monde culturel, concert de clôture du Concours Musical Reine Elisabeth, déjeuner avec le président allemand Frank-Walter Steinmeier et son épouse, remise du prix fédéral de lutte contre la pauvreté 2017, audience avec les responsables des trois organisations ayant reçu le Prix Roi Baudouin, remise du Prix International Roi Baudouin pour le Développement en Afrique 2017, dîner avec l'ancien secrétaire d'Etat américain Henry Kissinger, journée d'étude organisée par Child Focus sur la fugue, rencontre avec le directeur exécutif du Programme alimentaire mondial David Beasley, réception au château de Laeken pour les bourgmestres du pays, concert à Waterloo pour les 80 ans de la reine Paola.

3 activités officielles pour le roi Albert II :  inauguration du nouveau club-house du Royal Yacht Club de Belgique à Anvers, opéra "Otello" de Giuseppe Verdi à l'Opéra Royal de Liège, concert à Waterloo pour les 80 ans de la reine Paola.

2 activités officielles pour la reine Paola :  opéra "Otello" de Giuseppe Verdi à l'Opéra Royal de Liège, concert à Waterloo pour les 80 ans de la reine Paola

2 activités officielles pour la princesse Elisabeth :   finale du Concours Musical International Reine Elisabeth, concert à Waterloo pour les 80 ans de la reine Paola.

38 activités officielles pour la princesse Astrid :  commémoration du centenaire de la Bataille de Messines à Messines, commémoration du centenaire de la Bataille de Messines à Wijtschate, remise du Prix International Roi Baudouin pour le Développement en Afrique 2017, réception au château de Laeken pour les bourgmestres du pays, concert à Waterloo pour les 80 ans de la reine Paola          + 33 activités officielles lors de la mission économique en Corée du Sud (session d'information, déjeuner de travail avec le vice-président de Samsung et le CEO de Besix, ouverture du séminaire touristique "Welcome to Flanders-Belgium", rencontre avec le maire de Séoul, événement culinaire "A Taste of Belgium", dîner-conférence organisé par la Fédération des Entreprises de Belgique, remise des iTQi Superior Taste Awards 2017, visite du Hyundai Motorstudio Goyang, dîner entre acheteurs et producteurs de viandes belges, concert de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, petit-déjeuner organisé par la Fédération des Entreprises de Belgique, ouverture du séminaire "L'innovation, une clé pour le futur", visite des laboratoires du centre de recherche et d'innovation Solvay, visite de l'Université pour femmes Ewha, déjeuner à l'Université pour femmes Ewha, rencontre avec le président Jae-in Moon, rencontre avec le premier ministre Nak-yon Lee, dîner offert par le premier ministre Nak-yon Lee, visite de la zone coréenne démilitarisée, déjeuner d'affaires destiné à attirer en Belgique des investisseurs coréens, ouverture d'un séminaire sur les technologies de l'information et de la communication, rencontre avec le ministre sud-coréen du commerce, cérémonie de signatures de contrats, cérémonie officielle belge, déjeuner de travail entre l'Institut de Recherche Coréen pour l'énergie atomique et le Centre d'études belge de l'énergie nucléaire, ouverture du séminaire "Des atomes pour le développement durable", visite de Ghent University Global Campus, déjeuner de réseautage, activité avec Barco, cocktaïl "Created in Brussels", rencontre avec le maire de Busan, déjeuner d'affaires à Busan, visite de l'Autorité portuaire de Busan).

3 activités officielles pour le prince Lorenz :  inauguration de l'exposition sur le prince Alexandre au château de Corroy-le-Château, réception au château de Laeken pour les bourgmestres du pays, concert à Waterloo pour les 80 ans de la reine Paola.

10 activités officielles pour le prince Laurent :   finale du Concours Musical International Reine Elisabeth, visite de l'exposition "Paris tableau" à Bruxelles, soirée de gala à Saint-Trond au profit de la recherche sur la sclérose latérale, visite d'un refuge pour animaux de pré et de ferme à Pollare, 10ème anniversaire de Greenovate Europe, barbecue d'été de la Maison des Energies Renouvelables, 49ème jumping national Vivat à Duisburg, conseil d'administration de la Fondation Prince Laurent, dernière conférence de la saison organisée par Young Change Maker, concert à Waterloo pour les 80 ans de la reine Paola.

3 activités officielles pour la princesse Claire :   finale du Concours Musical International Reine Elisabeth, 49ème jumping national Vivat à Duisburg, concert à Waterloo pour les 80 ans de la reine Paola.

Récapitulatif des activités officielles durant le premier semestre (source :  www.monarchie.be) :

Roi :  103 activités officielles + 104 audiences

Reine :  124 activités officielles

Princesse Astrid :   57 activités officielles

Prince Laurent :   45 activités officielles

Princesse Claire :   14 activités officielles

Prince Lorenz :   10 activités officielles

Roi Albert II :   5 activités officielles

Reine Paola :   3 activités officielles

Princesse Elisabeth :   2 activités officielles

lundi 26 juin 2017

Prix International Roi Baudouin pour le Développement en Afrique

  

1° Prix International Roi Baudouin pour le Développement

Le Prix International Roi Baudouin pour le Développement (www.kbprize.org) est remis tous les deux ans à une personne ou une organisation qui apporte une contribution au développement des pays du sud, ou à la solidarité entre les pays développés et ceux en développement. D'une valeur de 200.000 euros, ce prix bénéficie d'une grande visibilité lors de sa remise solennelle au palais royal de Bruxelles devant la famille royale et les autorités du pays. De passage à Bruxelles en 2001, le secrétaire général des Nations Unies Kofi Annan rehausse de sa présence la cérémonie.

Parmi les anciens lauréats, citons le Dr Walter Plawright (développement d'un vaccin contre la peste bovine), Paulo Freire (alphabétisation au Brésil), la Grameen Bank du Bangladesh (micro-crédit), Aids Support Organisation (lutte contre le sida en Ouganda), le Mouvement des Paysans Sans Terre au Brésil, la commission des droits de l'homme au Pakistan, Ousmane Sy (gouvernance au Mali), l'agence de presse radiophonique indonésienne KBR68H, etc.

2° Prix International Roi Baudouin pour le Développement en Afrique

Depuis 2010, le prix est désormais uniquement consacré au continent africain, et est devenu le Prix International Roi Baudouin pour le Développement en Afrique. Il a été attribué :

- au Dr Denis Mukwege (Congo) en 2011 pour la mise en place d'un système de soins de santé dans l'est du Congo et pour plaider un retour à la paix.

- à Mme Bogaletch Gebre (Ethiopie) en 2013 pour renforcer la position des femmes d'Ethiopie et construire un véritable mouvement pour le changement social.

- à ADISCO / Appui au Développement Intégral et à la Solidarité sur les Collines (Burundi) en 2015 pour mobiliser les ressources des paysans burundais pour accroître leur autonomie et construire avec eux des modèles économiques viables.

- à trois entreprises technologiques en 2017 qui développent des solutions innovantes pour donner un meilleur accès à la connaissance, dans des domaines aussi divers que le droit (BarefootLaw en Ouganda), l'agriculture (Farmerline au Ghana) et l'éducation (Kytabu au Kenya).

lundi 19 juin 2017

Les missions économiques de la princesse Astrid

                              

1° Les missions économiques à l'étranger

Après son accession au trône, le roi Philippe reste président d'honneur de l'Agence Fédérale pour le Commerce Extérieur, mais demande à sa sœur d'emmener les deux missions économiques annuelles à l'étranger. Son baptême du feu a lieu en octobre 2013 en Angola et en Afrique du Sud, et se passe bien. Elle confie à la presse :

"Je n'ai pas autant d'expérience que les ministres. J'appréhendais un peu la résistance à la fatigue au vu du nombre de choses à faire, et puis surtout l'appréhension de la nouveauté. C'est un rythme soutenu avec parfois une petite fatigue, mais c'est très dense. J'ai appris énormément de choses et je dois encore apprendre beaucoup de choses. J'ai aussi été très heureuse de voir qu'il y avait des aspects sociaux et de santé dans la mission".

Neuf missions économiques ont déjà été présidées par la princesse :  Afrique du Sud/Angola (octobre 2013), Inde (novembre 2013), Arabie Saoudite/Oman (mars 2014), Colombie/Pérou (octobre 2014), Qatar/Emirats Arabes Unis (mars 2015), Canada (octobre 2015), Indonésie (mars 2016), Texas (décembre 2016), Corée du Sud (juin 2017).

Tant les responsables politiques que les hommes d'affaires sont satisfaits de sa présence qui permet d'ouvrir des portes au plus haut sommet du pays visité. Aucune polémique à signaler. Il est vrai que la pression est moins forte que lors des missions économiques du prince héritier Philippe dont on guettait les moindres faits et gestes.

Astrid confie à la presse au Canada :   "Je me sens désormais beaucoup plus à mon aise que lors de ma première mission économique en Angola. Mon problème, c'est que je suis très curieuse. J'adore apprendre, j'étudie les dossiers des entreprises. Tout m'intéresse. Chaque mission que j'entreprends est fantastique. Je trouve que malgré le nombre de secteurs, de ministres, de régions, tout fonctionne admirablement. C'est une magie que de parvenir à mettre tout le monde ensemble. C'est le résultat de la bonne volonté et de l'implication de tous les intervenants. Ce qui est important, c'est d'aider les entreprises belges à l'étranger, et ainsi de soutenir la prospérité en Belgique. Je vois que cela vaut la peine de faire chaque fois ces déplacements lointains. Rien ne peut remplacer une présence personnelle sur place".

Une députée a demandé en 2016 au secrétaire d'Etat du Commerce Extérieur Pieter De Crem si la princesse recevait une indemnité journalière lors de ses missions. Il lui a répondu :   "Non. Depuis 2013, Son Altesse Royale la princesse Astrid a présidé sept missions économiques belges. Les dépenses pour le logement s'élevaient à 5.527 euros pour un total de 35 jours. Les dépenses pour les frais réels s'élevaient à 1.272 euros ; il s'agit de repas".

Lors de la mission économique en Corée du Sud en 2017, Astrid est faite citoyenne d'honneur de la ville de Séoul. Elle confie à la presse :   "J'ai été frappée par la chaleur de l'accueil, à tous niveaux. Ca aide aux relations politico-économiques. Je suis une personne curieuse, donc tout m'intéresse. J'essaie de rentrer dans le sujet au niveau politique et économique. J'ai été soutenue par les entrepreneurs et par les ministres ; ils ont été tellement gentils".

2° Le Fonds Prince Albert
Depuis le changement de règne, la princesse Astrid est également la nouvelle présidente d'honneur du Fonds Prince Albert, qui a été créé en 1984 par la Fédération des Entreprises Belges et la Fondation Roi Baudouin à l'occasion des 50 ans du prince Albert (il était à l'époque président d'honneur de l'Office Belge du Commerce Extérieur et a emmené une centaine de missions économiques belges à l'étranger de 1962 à 1993).

Le Fonds Prince Albert octroie, chaque année, une vingtaine de bourses à de jeunes Belges pour réaliser un projet d'un an à l'étranger pour le compte d'une entreprise belge. De retour au pays, les boursiers présentent un rapport d'activités. Le titre de lauréat du Fonds Prince Albert est attribué (ou non) par le comité de gestion après l'avis positif du comité de sélection. En trente ans, 362 jeunes ont bénéficié d'une bourse du Fonds Prince Albert qui disposait, en 2005, d'un capital de 6,5 millions d'euros.

jeudi 1 juin 2017

Activités royales en mai 2017

                      
                                   

21 audiences pour le Roi :  le premier ministre Charles Michel (reçu 5 fois), la conseillère d'Etat de Myanmar Aung San Suu Kyi, le président du parlement bruxellois Charles Picqué, le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Rudy Demotte, le CEO d'Adecco Alain Dehaze, la commissaire européenne Marianne Thyssen, le ministre des Finances Johan Van Overtveldt, le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, le président des Etats-Unis Donald Trump et son épouse, les présidents sortant et entrant de la FEB, une délégation du Lions Club de Belgique, le président de Idate Digiworld François Barrault, ainsi que les ambassadeurs d'Estonie, Thaïlande, Bénin, Italie et Japon.

14 activités officielles pour le Roi :  rencontre avec la présidente de Lituanie Dalia Grybauskaite, visite du détachement militaire belge stationné en Lituanie, dîner de gala au palais royal d'Oslo pour les 80 ans du roi Harald et de la reine Sonja, déjeuner/croisière à bord du yacht royal pour les 80 ans du roi Harald et de la reine Sonja, dîner offert par le gouvernement norvégien pour les 80 ans du roi Harald et de la reine Sonja, 200ème anniversaire de l'entreprise Cockerill à Seraing, visite de l'Institut Cardinal Mercier à Schaerbeek, concert pour les 200 ans des universités de Liège et Gand, table ronde au palais royal avec les représentants des cultes et de la laïcité, inauguration du nouveau siège de l'Otan à Bruxelles, finale du Concours Musical International Reine Elisabeth, déjeuner offert au jury du Concours Musical International Reine Elisabeth, visite de l'incubateur MolenGeek à Molenbeek-Saint-Jean, visite de l'académie de quartier de Molenbeek-Saint-Jean

19 activités officielles pour la Reine :  rencontre à la Fondation Roi Baudouin avec les lauréats et membres du jury du Prix Reine Mathilde 2017, remise du Prix Reine Mathilde 2017 au palais royal, dîner de gala au palais royal d'Oslo pour les 80 ans du roi Harald et de la reine Sonja, déjeuner/croisière à bord du yacht royal pour les 80 ans du roi Harald et de la reine Sonja, dîner offert par le gouvernement norvégien pour les 80 ans du roi Harald et de la reine Sonja, session de clôture du Printemps de la Philanthropie de la Fondation Roi Baudouin, table ronde au palais royal sur les aidants proches, audience avec le président des Etats-Unis Donald Trump et son épouse, réunion de travail avec le centre Child Focus et Melania Trump, dîner au château de Laeken avec les conjoints des chefs d'Etat et de gouvernement participant au sommet de l'Otan, ainsi que trois épreuves de qualification, trois épreuves des demi-finales et deux finales du Concours Musical International Reine Elisabeth, déjeuner offert au jury du Concours Musical International Reine Elisabeth

0 activité officielle pour le roi Albert II

1 activité officielle pour la reine Paola :  remise des Prix Reine Paola pour l'Enseignement 2016-2017

0 activité officielle pour la princesse Elisabeth

7 activités officielles pour la princesse Astrid :  remise des prix scientifiques 2017 de la Fondation Médicale Reine Elisabeth, 6ème symposium sur les radio-isotopes médicaux, cérémonie d'ouverture des Special Olympics Belgium à Lommel, coup d'envoi des 20km de Bruxelles, finale du Concours Musical International Reine Elisabeth, remise des Prix Reine Paola pour l'Enseignement 2016-2017, réunion préparatoire de la prochaine mission économique en Corée du Sud

3 activités officielles pour le prince Lorenz :  assemblée générale de l'Association Royale des Demeures Historiques et Jardins de Belgique, cérémonie d'ouverture des Special Olympics Belgium à Lommel, finale du Concours Musical International Reine Elisabeth

7 activités officielles pour le prince Laurent :   50 ans de l'asbl Wase Dierenbescherming à Haasdonk, Journée du Donneur à Heverlee, inauguration de l'exposition "My vision of Japan" à Bruxelles, Decarb Heat Forum à Bruxelles, course à Gand au profit de la Fondation pour le Cancer des Enfants, visite de la ferme du parc Maximilien à Bruxelles, dîner-débat du Harvard Club of Belgium

0 activité officielle pour la princesse Claire

Récapitulatif des activités officielles de janvier à mai (source : www.monarchie.be) :

Roi :    82 activités officielles + 83 audiences

Reine :   101 activités officielles

Prince Laurent :   35 activités officielles

Princesse Astrid :   19 activités officielles

Princesse Claire :   11 activités officielles

Prince Lorenz :  7 activités officielles

Roi Albert II :   2 activités officielles

Reine Paola :   1 activité officielle

Princesse Elisabeth :   0 activité officielle

lundi 8 mai 2017

Visite de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth (8 juin 2017)

                                 

Inaugurée en 1939, la Chapelle Musicale a vu le jour à Waterloo grâce à l'initiative de deux personnalités partageant la même passion pour la musique :  la reine Elisabeth et le violoniste Eugène Ysaÿe. Un enseignement de haut niveau fut mis sur pied pour les jeunes musiciens dont plusieurs s'illustrèrent dans le cadre du concours musical international si intimement lié à la Chapelle. Véritable pépinière de talents, la Chapelle continue à se développer avec pour objectifs l'accent de plus en plus international, l'ouverture à un large public et la participation des élèves à de nombreux concerts. Le bâtiment vaut également le détour : superbe écrin Art Déco, entouré d'un parc, il vient d'être doté d'une nouvelle aile, où salle de concert et studios sont en symbiose avec la nature, tout en répondant au défi acoustique et fonctionnel indispensable pour élèves et maîtres en résidence des six branches enseignées (chant, violon, alto, violoncelle, musique de chambre et composition). C'est le comte Bernard de Launoit qui en est l'actuel président, tandis que la reine Paola en est la présidente d'honneur.

Le jeudi 8 juin 2017, l'asbl Dynastie et Patrimoine Culturel organise une après-midi à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth (445, chaussée de Tervuren à Waterloo). Elle commencera à 14h par un récital de la classe de violoncelle, une discipline qui figure à nouveau au programme du concours depuis 2017, renouant avec la tradition des débuts. Ensuite, après un mot d'accueil de son président le comte Bernard de Launoit, visite guidée de la Chapelle et du parc en deux groupes (français / néerlandais).

Prix :  20 euros (pour les membres de l'asbl Dynastie et Patrimoine Culturel) - 25 euros (pour les non-membres) à verser avant le 25 mai 2017. Réservation obligatoire via musdyn@skynet.be .

Cliquez ci-dessous sur "Asbl Dynastie et Patrimoine" pour avoir plus d'infos sur les activités de cette association (ex-Amis du Musée de la Dynastie) dont le roi Philippe est le président d'honneur.

lundi 1 mai 2017

Activités royales en avril 2017

                                                  

14 audiences pour le Roi :  le premier ministre Charles Michel (reçu 2 fois), le ministre-président flamand Geert Bourgeois, les représentants de l'Institut Belge des Administrateurs (GUBERNA), le président de la NVA Bart De Wever, le ministre-président wallon Paul Magnette, le ministre-président germanophone Olivier Paasch, une délégation de l'asbl Aarbeicomite de Beveren, le Grand Mufti de la République Arabe d'Egypte, ainsi que les ambassadeurs de Swaziland, Mongolie, Chili, Bahamas et Salvador.

9 activités officielles pour le Roi :   déjeuner avec le secrétaire-général des Nations Unies Antonio Guterres, réception dans les serres royales de Laeken pour les ambassadeurs étrangers, visite du château de Wissekerke, visite des polders de Kruibeke, visite de Wase Werkplaats à Temse, visite du centre Fedasil à Termonde, visite de la Halle aux Draps rénovée de Termonde, déjeuner avec les gouverneurs de province au palais royal, visite de l'exposition Rik Wouters à Bruxelles.

10 activités officielles pour la Reine :  déjeuner avec le secrétaire-général des Nations Unies Antonio Guterres, remise du Prix Baillet Latour de la Santé 2017, réception dans les serres royales de Laeken pour les ambassadeurs étrangers, visite du château de Wissekerke, visite des polders de Kruibeke, visite de Wase Werkplaats à Temse, visite du centre Fedasil à Termonde, visite de la Halle aux Draps rénovée de Termonde, déjeuner avec les gouverneurs de province au palais royal, visite de l'exposition Rik Wouters à Bruxelles

0 activité officielle pour le roi Albert II et la reine Paola

0 activité officielle pour la princesse Elisabeth

3 activités officielles pour la princesse Astrid :  spectacle de l'asbl Fistul Aid, remise des prix 2016 des fonds scientifiques et médicaux de la Fondation Roi Baudouin, remise des diplômes aux lauréats 2017 du Fonds Prince Albert.

1 activité officielle pour le prince Lorenz : remise des Prix du Patrimoine Belge à l'Etranger 2016.

5 activités officielles pour le prince Laurent :   ouverture officielle du Festival International du Film Fantastique de Bruxelles, 4ème forum économique Africa-Belgium Business Week à Genval, visite de la Maison Josefa à Bruxelles, visite de la station d'épuration de la Vallée de la Dyle à Basse-Wavre, remise d'une ambulance Mercedes à la Fondation Prince Laurent.

0 activité officielle pour la princesse Claire

Récapitulatif des activités de janvier à avril 2017 (source : www.monarchie.be) :

Roi :  68 activités officielles + 62 audiences

Reine :  82 activités officielles

Prince Laurent :  28 activités officielles

Princesse Astrid :  12 activités officielles

Princesse Claire :   11 activités officielles

Prince Lorenz :  4 activités officielles

Roi Albert II :   2 activités officielles

Reine Paola et Princesse Elisabeth :   0 activité officielle

lundi 17 avril 2017

Bon anniversaire Sire !

                                   13690878_1709156069348026_3883477722189516227_n

Ce 15 avril, le Roi fête son 57ème anniversaire. Aussi je vous propose de (re)lire des articles qui lui sont consacrés.

1° Prince de Belgique 

Sa vie de prince héritier :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2013/04/les-53-ans-du-prince-heritier-philippe.html

Ses origines belges :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2013/07/les-origines-belges-du-nouveau-roi.html

Le Fonds Prince Philippe qu'il a créé en 1998 :   http://familleroyalebelge.blogspot.be/2011/02/le-fonds-prince-philippe.html

2° Roi des Belges

Les timbres à son effigie :  http://royalementblog.blogspot.be/2013/10/les-timbres-leffigie-du-roi-philippe.html

Ses conseillers :   http://familleroyalebelge.blogspot.be/2017/01/les-conseillers-du-roi-philippe.html

Ses premiers mois de règne :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2014/04/bon-anniversaire-au-roi-qui-fete-ses-54.html

Son rôle après les élections de 2014 :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2014/05/le-role-du-roi-apres-les-elections.html

Les Belges anoblis par le Roi : http://familleroyalebelge.blogspot.be/2016/07/les-38-anoblis-du-regne-de-philippe-ier.html

Ses voyages d'Etat :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2016/08/les-voyages-detat.html

Le Roi et le terrorisme :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2016/08/le-roi-et-le-terrorisme.html

Le Roi et le président Barack Obama :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2016/11/le-roi-philippe-et-le-president-barack.html

Le Roi, membre le plus actif de la famille royale depuis 2012 :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2016/12/quel-membre-de-la-famille-royale-ete-le.html

Bon anniversaire Sire !

lundi 3 avril 2017

Activités royales en mars 2017

                                        

19 audiences pour le Roi :  le premier ministre Charles Michel (reçu 4 fois), le vice-président du gouvernement wallon Maxime Prevot, la ministre de l'Education en communauté française Marie-Martine Schyns, la ministre bruxelloise de l'Energie et du Logement Céline Frémault, le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort, le président du CD&V Wouter Beke, le président de Gambie Adama Barrow, Nidhi Chaphekar et son époux, le président du Portugal Marcelo Rebelo de Sousa, le membre du CA de Nestlé Paul Bulck, ainsi que les ambassadeurs du Japon, Pérou, Espagne, Tchad, Qatar, Corée.

26 activités officielles pour le Roi :  réception pour les lauréats 2012, 2014 et 2016 de Femmes de Paix, rencontre à Evere avec les lauréats du projet ID City du Fonds Prince Philippe, Tech Startup Day à Anderlecht, visite de l'entreprise Vondelmolen à Lebbeke, rencontre avec les personnes blessées lors des attentats de Bruxelles, table ronde sur la sécurité et l'antiterrorisme, commémoration des attentats à Brussels Airport, commémoration des attentats à la station de métro Maelbeek, commémoration des attentats à la Petite Rue de la Loi, réunion de travail avec les jeunes du magazine "Lueurs", visite du campus de la VUB à Etterbeek  + 15 activités officielles lors du voyage d'Etat au Danemark (accueil officiel et traversée en landau, réception au palais d'Amalienborg, rencontre avec le premier ministre danois, rencontre avec la présidente du parlement danois, promenade en bateau dans le port, rencontre avec les Belges résidant au Danemark, dîner de gala offert par la reine du Danemark, visite à l'hôtel de ville, ouverture d'un séminaire belgo-danois, visite du State of Green, déjeuner d'affaires, visite de l'organisme du réseau ferroviaire danois, visite de la Cinémathèque, dîner offert par les souverains belges, cérémonie officielle de départ).

28 activités officielles pour la Reine :  rencontre avec des femmes de différents secteurs de la province du Hainaut, réception pour les lauréats 2012, 2014 et 2016 de Femmes de Paix, remise du Prix Womed Award 2017, découverte d'un projet de tutorat à Anvers, concert des Young Belgian Strings à Flagey, visite de De Switch à Holsbeek, visite de l'asbl De Wissel à Rostelaar, rencontre avec les personnes blessées lors des attentats de Bruxelles, rencontre avec Nidhi Chaphekar et son époux, concert du Concours Musical Reine Elisabeth destiné aux jeunes, visite de l'exposition Marthe Wéry à Charleroi, commémoration des attentats à Brussels Airport, commémoration des attentats à la station de métro Maelbeek, commémoration des attentats à la Petite Rue de la Loi   + 14  activités officielles lors du voyage d'Etat au Danemark (accueil officiel et traversée en landau, réception au palais d'Amalienborg, rencontre avec le premier ministre danois, rencontre avec la présidente du parlement danois, promenade en bateau dans le port, rencontre avec les Belges résidant au Danemark, dîner de gala offert par la reine du Danemark, visite d'une école, visite au siège de l'ONU, réunion de travail à la Princess Mary Foundation, déjeuner de travail sur les objectifs de développement durable, visite de la Cinémathèque, dîner offert par les souverains belges, cérémonie officielle de départ).

2 activités officielles pour le roi Albert II :  concert de gala de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, visite des ateliers du constructeur automobile Gillet à Gembloux

0 activité officielle pour la reine Paola

0 activité officielle pour la princesse Elisabeth

3 activités officielles pour la princesse Astrid :  visite de laboratoires de l'Université d'Anvers ayant reçu un subside de la Fondation Médicale Reine Elisabeth, visite du Centre d'Etude de l'Energie Nucléaire à Mol, Journée Mondiale de la Tuberculose au Musée de la Médecine

0 activité officielle pour le prince Lorenz

8 activités officielles pour le prince Laurent :  signature du Contrat de Rivière Meuse Aval, remise à Ostende du prix Leven vol muziek, Open Campus Day de l'Ecole Royale Militaire, soirée de gala au profit de la Fondation Prince Laurent, 60ème course cycliste Record Bank E3 Harelbeke, ouverture officielle de Comics Station à la gare d'Anvers, cortège du Laetare à Stavelot, visite de la rétrospective de Calisto Peretti à Soignies.

4 activités officielles pour la princesse Claire :  Open Campus Day de l'Ecole Royale Militaire, ouverture officielle de Comics Station à la gare d'Anvers, visite de l'exposition "Spray against cancer" à Bruxelles, cortège du Laetare à Stavelot.

Récapitulatif des activités officielles de janvier à mars (source :  www.monarchie.be) :

Roi :   59 activités officielles   + 48 audiences

Reine :  72 activités officielles

Prince Laurent :  23 activités officielles

Princesse Claire :   11 activités officielles

Princesse Astrid :  9 activités officielles

Prince Lorenz :   3 activités officielles

Roi Albert II :   2 activités officielles

Reine Paola et Princesse Elisabeth :   0 activité officielle

lundi 20 mars 2017

Le combat de la reine Mathilde pour la protection de l'enfance

                                                    
La princesse Mathilde commence son combat en faveur de l'enfance quelques semaines après son mariage :  le 8 février 2000, elle reçoit en audience Lieve Stappers, directrice du centre Child Focus pour enfants disparus et sexuellement exploités. En novembre, Philippe et Mathilde accueillent sur la place des Palais les participants à une marche en faveur de la protection des enfants. Le couple princier accorde son Haut Patronage à l'ONG Plan Belgique.

Durant le voyage d'Etat de la famille royale suédoise en mai 2001, les ducs de Brabant accompagnent la princesse héritière Viktoria au centre Child Focus, où ils rencontrent Jean-Denis Lejeune, le papa de la petite Julie enlevée avec son amie Mélissa en 1995 à Grâce-Hollogne. En septembre 2001, le prince Philippe, la princesse Mathilde et le chanteur Helmut Lotti (ambassadeur bénévole d'Unicef-Belgique) assistent à la remise à Bruxelles des résultats d'une campagne de pétitions de l'Unicef dans la perspective de la séance extraordinaire des Nations Unies en faveur de l'enfance. Prévue fin septembre, elle est annulée suite aux attentats du 11 septembre et reportée à 2002.

La princesse préside la délégation belge lors de ce 2ème Sommet Mondial de l'Enfance, organisé à New York par les Nations Unies du 8 au 10 mai 2002. Elle est accompagnée notamment du ministre des Affaires étrangères Louis Michel, du ministre de l'Enfance en communauté française Jean-Marc Nollet, des sénatrices Nathalie de T'Serclaes et Sabine de Béthune, ainsi que par des jeunes Belges participant au projet "What do you think?" d'Unicef-Belgique.

Durant son séjour à New York, Mathilde prend plusieurs fois la parole et déclare notamment :   "A chaque rencontre que j'ai avec des enfants, en Belgique ou de par le monde, je m'aperçois qu'un enfant ne demande pas beaucoup pour être heureux. Et que très peu est nécessaire pour les rendre heureux. Mais même ce très peu, on ne leur donne pas toujours.

Notre société attache beaucoup d'importance à la productivité. Elle a souvent moins de patience pour ceux qui ne sont pas productifs : les enfants et les personnes âgées. Pour les enfants, s'y ajoute encore une autre condition : ils sont innocents, sans voix, sans pouvoir de décision, on les écoute peu, leurs opinions ne comptent pas pour grand'chose. Et pourtant, quand on les écoute bien, ils ont beaucoup à dire. Malgré leur situation parfois difficile, les enfants veulent presque toujours faire passer un message positif. Ils cherchent de façon positive à être considérés comme acteurs dans notre société. Ils veulent participer aux changements qui les concernent directement. Ils veulent tout simplement être pris au sérieux.

Ce qui me semble important, c'est que l'enfant puisse être respecté pour ce qu'il est : un sujet de droit et qui a des droits. Les droits de l'enfant constituent une progression, un raffinement des droits de l'homme universels. Ces droits, il faut les promouvoir et les protéger. Les enfants sont une valeur pour la société, tout comme la famille et l'affection qu'ils y trouvent est une valeur pour les enfants. Mais nous, qui façonnons la société, nous avons le devoir de bien accompagner l'insertion des enfants dans cette société. C'est un devoir qui incombe en premier lieu aux parents, à la famille. Ensuite à nos dirigeants, aux responsables politiques et sociétaux. Mais c'est aussi le rôle fondamental de l'éducation".

Mêmes idées dans un autre discours prononcé à New York :    "A travers mon expérience avec des enfants vulnérables, je m'aperçois de plus en plus combien l'éducation joue un rôle fondamental. Et j'entends ici éducation dans le sens le plus large, non seulement à l'école mais aussi, et surtout, à travers les parents, la famille, l'environnement social de l'enfant. Mais en ce qui me concerne, je voudrais souligner ici combien je trouve important le rôle que joue la famille pour d'une part permettre à l'enfant de vivre pleinement son enfance et d'autre part contribuer à son épanouissement et à son développement affectif. Mais le rôle le plus fondamental des parents et de la famille, me semble être celui d'accompagner et de stimuler la progression d'un enfant vers un être humain autonome, responsable, ouvert sur le monde et respectueux d'autrui".

De retour en Belgique, la princesse Mathilde assiste au Sénat à un débriefing de la session spéciale des Nations Unies sur l'enfance. A l'occasion du 50ème anniversaire d'Unicef-Belgique, elle participe à Bastogne en septembre à la Journée des Volontaires de l'Unicef. En décembre 2002, elle rencontre les jeunes participants à la conférence "Enfants, acteurs de changement", organisée par Unicef.

Le 5 juin 2003, Mathilde reçoit en audience Kay Labate, la présidente de "Europe's Children - Our Concern". En décembre, la princesse est l'invitée d'honneur de la 11ème Nuit Internationale de l'Enfance au château de Versailles au profit de la Fondation pour l'Enfance (créée par Anne-Aymone Giscard d'Estaing, ancienne Première Dame de France), puis visite la consultation de nourrissons de l'O.N.E. au centre "Le Bon Lait" à Ixelles qui fête son centième anniversaire. Cette institution offre à des enfants d'âge préscolaire de plus de 40 nationalités différentes un accès à la médecine préventive, à l'éducation, à la santé et à l'aide aux familles. Par sa visite, la princesse souhaite souligner l'importance d'un bon suivi des nouveaux nés.

Une table ronde sur l'enlèvement parental a lieu le 31 mars 2004 au palais d'Egmont. Mathilde y écoute le témoignage de mères d'enfants enlevés, ainsi que les consuls belges à l'étranger qui sont chargés de trouver une solution acceptable pour les deux parents. En octobre, elle assiste à Bruxelles au lancement de la campagne "L'école, mon droit!" d'Unicef-Belgique qui a pour objectif de scolariser 150.000 enfants au Congo, au Niger et en Roumanie. Un mois plus tard, elle visite l'exposition "L'école, mon droit" aux Halles Saint-Géry. En décembre, la princesse participe à la conférence internationale "Child Abuse and Neglect" à Louvain, et se rend à Copenhague au Danemark pour découvrir l'entrepôt d'approvisionnement central de l'Unicef.

En mai 2005, Mathilde assiste à une réunion de travail au centre SOS Enfants pour enfants abusés et maltraités à Anvers (en 25 ans d'existence, il a traité 30.000 dossiers) et à la remise du titre de docteur honoris causa de l'Université d'Anvers à l'Unicef mondial.

Au cours de l'année 2006, elle préside une nouvelle table ronde à Bruxelles sur la maltraitance d'enfants, elle visite l'asbl De Stobbe (centre d'hébergement pour familles victimes de violence familiale) et elle assiste à Anvers à la Journée mondiale pour la prévention des abus envers les enfants.

En février 2007, la princesse reçoit en audience Sœur Jeanne Devos qu'elle avait déjà rencontrée lors d'une mission économique en Inde. Celle-ci était revenue en Belgique pour la création par la KUL du Fonds Jeanne Devos pour les droits des enfants. Il aura pour but d'accueillir des enfants victimes d'esclavage. En septembre, elle rencontre dans le domaine de Laeken les associations travaillant pour l'enfance invitées par la reine Paola à l'occasion de son 70ème anniversaire.

Trois activités officielles sur ce sujet sont à son agenda de 2008 en Belgique :   rencontre avec la vice-directrice exécutive d'Unicef Hilde F. Johnson, réunion de travail à Bertrix avec l'asbl SOS Enfants, et journée mondiale pour la prévention des abus envers les enfants organisée à Anvers par l'asbl De Stobbe que la princesse avait visitée deux ans plus tôt. En tant que représentante spéciale de l'Unicef et d'Onusida pour la problématique des enfants et du sida , la princesse, le directeur exécutif d'Onusida Peter Piot et la directrice du bureau régional d'Unicef pour l'Afrique occidentale et centrale se rendent au Sénégal pour des visites de terrain et la conférence internationale sur le sida et les infections sexuellement transmissibles en Afrique.

En 2009, Mathilde visite l'asbl Notre Abri à Uccle (qui accueille une cinquantaine d'enfants de 0 à 6 ans, victimes de malveillance, maltraitance ou de carences affectives profondes), assiste à une rencontre organisée par Plan Belgique sur le thème "La violence quotidienne à l'égard des enfants dans les pays en développement", devient présidente d'honneur d'Unicef-Belgique , et célèbre avec les princesses Astrid et Claire le 20ème anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant organisée par le commissaire flamand aux droits de l'enfant Bruno Vanobbergen et le délégué général aux droits de l'enfant en communauté française Bernard De Vos.

La princesse prononce le discours suivant :   "Lorsqu'Unicef-Belgique m'a invitée à la célébration du 20ème anniversaire de la convention relative aux droits de l'enfant, j'ai accepté avec plaisir. Il s'agit d'ailleurs d'un moment symbolique :  c'est en effet la première fois que je prends la parole en tant que présidente d'honneur d'Unicef-Belgique sur les droits de l'enfant et la participation des enfants. La mise en place de la convention relative aux droits de l'enfant doit être vue comme une étape décisive dans l'histoire du bien-être de l'enfant. Le 20 novembre 1989, les Nations Unies adoptaient la convention relative aux droits de l'enfant. Sa genèse n'a pourtant pas été évidente. Depuis, cette convention est devenue un instrument quasi universellement reconnu. Elle donne de la visibilité aux enfants et les reconnaît comme porteurs de droits.

Les enfants peuvent prendre leurs responsabilités pour les choses qui les concernent directement. Et c'est précisément ce qui se passe aujourd'hui avec la présentation du deuxième rapport relatif à l'enfance et à la jeunesse : les enfants ont eu l'occasion d'exprimer leurs problèmes, leurs convictions et leurs souhaits à propos de sujets qui leur tiennent à cœur. Le résultat final est à la hauteur des attentes.

Il est important que les enfants soient entendus et que les adultes les écoutent pour que leur opinion soit prise en compte. Il est important de montrer que les adultes les prennent au sérieux et que les enfants et les jeunes ont leur mot à dire dans le façonnement de leur propre milieu de vie. Les enfants ont droit à un environnement social stimulant qui les aide à se respecter et à développer des capacités sociales. Toutefois, cela ne signifie pas que les enfants peuvent toujours faire ce qui leur plaît. Les enfants doivent apprendre à collaborer, en accord avec leurs parents et leurs enseignants. Ils doivent apprendre à devenir des citoyens responsables au sein de la société. C'est un processus d'apprentissage important. Aussi bien les adultes que les enfants doivent parfois adapter leur pensée pour rapprocher encore plus leurs points de vue.

La convention relative aux droits de l'enfant représente aussi un progrès indéniable pour des millions d'enfants à travers le monde :  le nombre d'enfants scolarisés a augmenté, la mortalité infantile a diminué dans le monde, de plus en plus d'enfants ont accès à de meilleurs soins de santé et à une eau pure. En outre, ils reçoivent une protection particulière pendant les conflits et en situation d'urgence.

Au cours des 20 dernières années, des résultats impressionnants ont donc été obtenus. Ce ne sont cependant pas les défis qui manquent dans l'application de la convention. Aujourd'hui encore, 24.000 enfants de moins de cinq ans meurent chaque jour des suites de maladies et de privations. Même dans notre pays, les enfants et les jeunes n'ont pas toujours la vie facile et il est donc important d'être à l'écoute de leurs préoccupations, de leurs questions et de leurs propositions. L'opinion des enfants vulnérables dans notre société doit continuer à retenir notre attention particulière".

En 2010, la princesse visite l'asbl SOS Villages d'Enfants - Belgique (à qui elle accorde son Haut Patronage)  en province de Luxembourg, et participe à une table ronde à Liège sur la maltraitance des enfants avec les équipes liégeoises de SOS Famille et de l'O.N.E. , à la conférence européenne sur la pauvreté des enfants (co-organisée par Unicef-Belgique), à une réunion du groupe intergouvernemental permanent Europe de l'Enfance, au colloque "La parole aux enfants" et à la conférence "Les enfants vulnérables en situation d'errance : un défi européen" organisée par la reine Paola au palais royal de Bruxelles.

En décembre 2012, Mathilde se rend trois jours en Haïti pour y découvrir les projets d'Unicef-Belgique. Elle accepte de répondre aux questions de la presse :

"Madame, s'il y a une seule image que vous conserverez d'Haïti, quelle serait-elle?
- Quelque chose qui m'a énormément frappée, c'est que toutes les personnes que j'ai rencontrées étaient souriantes, positives. Elles ne baissaient pas les bras, ne se plaignaient pas. Elles nous ont appris l'humilité, la modestie. J'ai aussi été frappée par le regard des gens. J'y ai senti de la souffrance.

- Comment vous préparez-vous à ce type de mission?
- Peut-on vraiment se préparer psychologiquement? Théoriquement, oui. J'ai rencontré le président d'Haïti et le responsable d'Unicef-Haïti à Bruxelles, j'ai lu beaucoup de livres, j'ai regardé des reportages...mais rien ne vaut la réalité du terrain. Il est difficile de s'y préparer. En tant que mère, j'ai reçu beaucoup d'émotions en voyant ces enfants qui partent déjà avec une faiblesse dans la vie. Dans l'école de mes propres enfants, ils font un projet sur Haïti. Le but est d'aider à la construction d'une école au nord-est de l'île, dans un endroit perdu. J'ai acheté des peintures haïtiennes que je leur montrerai. Si l'école me le demande, je suis prête à y donner un exposé en classe.

- Votre rôle de princesse est-il de montrer ce qui ne va pas dans le monde?
- Cette tâche, je l'ai commencée bien avant que je ne sois princesse. A 18 ans, j'ai passé six semaines dans un projet humanitaire en Egypte. C'était ma première expérience. Il est important que je puisse mettre ma fonction de princesse au profit d'organisations comme Unicef-Belgique".

Après l'accession au trône de son époux, la reine Mathilde continue son combat. Lors d'un de ses premiers déplacements officiels à l'étranger, à New York en septembre 2013, elle soutient le projet de sociétés belges qui se sont engagées à faire respecter les droits des enfants, et rencontre le directeur exécutif de l'Unicef Anthony Lake et le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-Moon. Un mois plus tard, elle assiste à la représentation de la pièce "Heb jij ze wel alle vijf?" sur la pauvreté intergénérationnelle (Unicef-Belgique ayant été impliqué dans la réalisation du dossier pédagogique de cette pièce de théâtre).

A l'occasion de la Journée Internationale des Droits de l'Enfant 2013, la Reine participe à une table ronde organisée par Unicef-Belgique sur les mesures à mettre en place pour lutter contre les inégalités scolaires, le bien-être des élèves et le renforcement de l'enseignant, suite au rapport "L'égalité des chances à l'école? Voilà ce qu'ils en pensent". Le même jour, elle est aussi présente à un concert de la chorale bruxelloise d'enfants Shanti, réunissant des enfants de milieux socio-économiques et culturels différents, qui chante régulièrement pour des enfants malades.

En janvier 2014, la reine Mathilde succède à la reine Paola à la présidence d'honneur du centre Child Focus. Plusieurs activités officielles de son agenda 2014 sont liées à cette problématique :  journée d'étude de l'Université d'Anvers en février sur le cyber-harcèlement à l'égard d'enfants et d'adolescents, table ronde à Bruxelles en octobre sur la lutte contre la pornographie enfantine sur Internet, débat à la FEB en novembre sur l'intégration des droits de l'enfant dans les plans stratégiques des entreprises belges, 25ème anniversaire de la Convention des droits de l'enfant à Auderghem avec 400 élèves francophones et néerlandophones dont les écoles sont engagées avec Unicef-Belgique ("Les Classes du Monde") et Plan Belgique ("Les Ecoles des droits de l'enfant"), deux associations soutenues par la souveraine depuis plusieurs années.

A l'occasion du Safer Internet Day 2015 organisé par Child Focus, la Reine assiste à la projection du film "Disconnect" au cinéma Kinépolis à Bruxelles, suivie d'un débat sur l'utilisation responsable des médias sociaux. Son fils le prince Gabriel est présent dans la salle avec sa classe. Elle se rend également à Genève pour le High Level Event sur le thème Child Online Protection.

En voyage en Ethiopie avec l'Unicef-Belgique (dont elle est présidente d'honneur) en novembre 2015, Mathilde accepte de répondre aux questions de la presse :

"Quelles images garderez-vous de ces quatre jours passés en Ethiopie?
- Il y a eu plusieurs moments émouvants, comme la vision de cet enfant mal nourri. J'ai pu constater avec mes propres yeux à quel point la malnutrition avait des effets dévastateurs. Il y avait un enfant au stade 1, un autre au stade 2. Une dame a poussé sur le pied d'une fillette. Si l'empreinte restait, c'est que l'œdème n'était pas encore résorbé. J'ai été frappée par l'aspect atonique de cet autre enfant qui toussait, ne réagissait pas quand on le touchait. Ces images restent très fort dans la tête. Il y a aussi le témoignage de ce groupe de jeunes filles qui font tout pour changer les mentalités. C'est très courageux de leur part. Elles ont parlé des mariages forcés, de l'excision, tout en signalant l'importance que les garçons soient aussi impliqués.

- Comment avez-vous préparé cette mission?
- On peut le faire de différentes manières. J'ai rencontré beaucoup de personnes en Belgique qui travaillent dans des universités, des hôpitaux ou des ONG qui collaborent avec des Ethiopiens. J'ai aussi vu le film "Difret" qui parle du combat d'une jeune fille qui a tué son mari qu'elle avait dû épouser car il l'avait violée. J'ai rencontré lundi l'avocate qui l'a défendue et qui est l'héroïne du film. Par contre, on ne peut pas se préparer au niveau émotionnel. Pour avoir une image du pays, il faut rencontrer les gens sur place.

- Vos formations de logopède et de psychologue vous ont-elles aidée à passer de la théorie à la pratique sur le terrain?
- Vous savez, j'étais déjà dans la pratique bien avant de rencontrer mon époux. Mais, oui, c'est vrai, cela m'aide tous les jours. C'est une formation continue.

- A Haïti il y a trois ans, vous aviez dit que vous parliez de ce que vous voyiez avec vos enfants.
- Il est très important de pouvoir leur parler de ce que j'ai vu. Je le ferai dès mon retour. C'est aussi important qu'ils sachent que d'autres enfants, qui ont le même âge qu'eux, doivent vivre dans des conditions très difficiles. Et pourtant, avez-vous vu leur sourire? C'est un message que je veux faire passer à mes enfants. J'aimerais un jour les emmener avec moi, mais chaque chose en son temps.

- Qu'allez-vous faire de toutes ces images, de tous ces messages et appels que vous avez emmagasinés?
- On parle beaucoup de ce qu'on a vu dans le cadre de l'Unicef. On sait l'importance de continuer à montrer, en Belgique, ce qui est fait par l'organisation pour changer la vie des gens.

- D'où votre rôle de présidente d'honneur d'Unicef Belgique?
- Il est très important de donner de la visibilité aux projets de l'Unicef et de mobiliser le peuple belge afin de continuer l'aide aux plus démunis. Mon rôle est de pouvoir donner une voix aux plus démunis. J'ai toujours voulu agir en ce sens, depuis que je suis mariée.

- C'est un rôle un peu différent des pop stars, comme Axelle Red par exemple qui est ambassadrice d'Unicef Belgique?
- Heureusement que je ne chante pas!  C'est à vous d'estimer s'il y a une différence...mais Axelle Red fait du très bon travail".

La Reine poursuit en 2016 son combat pour la protection des enfants tant dans notre pays qu'à l'étranger :   visite du centre Child Focus avec l'épouse du président allemand, conférence "Children's rights matter : why Europe needs to invest in children", rencontre à New York avec le directeur-général de l'Unicef et les représentants spéciaux du secrétaire-général de l'ONU sur le sort des enfants dans les conflits armés et sur les violences contre les enfants, lancement du jeu "Dossier 116 000" par Child Focus, visite du centre de réfugiés Makani géré par l'Unicef en Jordanie, table ronde organisée par Child Focus à l'occasion de la Journée Européenne pour la protection des enfants contre l'exploitation sexuelle.

En février 2017, après avoir prononcé un discours à une conférence organisée à Bruxelles sur les enfants dans les conflits armés, Mathilde effectue un voyage avec Unicef Belgique au Laos, au cours duquel elle accepte de répondre aux questions des journalistes :

"Cela vous manque-t-il de ne plus pouvoir repartir du jour au lendemain, avec un sac à dos, sans protocole?
- J'ai beaucoup voyagé avec un sac à dos avant que je rencontre mon époux. C'était quelque chose d'intéressant, de fun. J'ai commencé très jeune mon engagement au niveau social. A l'âge de 18 ans, j'ai été volontaire pour une ONG en Egypte, où on a vécu quelques semaines dans les bidonvilles. Je me suis toujours engagée. J'ai même été en Syrie, en Inde ou encore en Bolivie. Chaque âge a ses avantages et ses limites. Dans le cadre de mon voyage au Laos, j'ai pu rencontrer des personnes merveilleuses. J'ai énormément de plaisir à participer à ce type de voyage. J'en garde des aventures uniques.

- Qu'est-ce qui vous a le plus frappée lors de ce voyage au Laos?
- J'ai été très impressionnée par l'hospitalité des personnes que nous avons pu rencontrer, de leur générosité. De leur calme aussi, parce que ce sont des personnes très patientes. J'ai été marquée par le projet qui vise à lutter contre la malnutrition, avec ce bébé de neuf mois qui donne l'impression de n'avoir qu'un mois. J'ai bien regardé la courbe de croissance de cet enfant, qui était en-dessous de la courbe la plus basse. Le retard est quasiment irrécupérable, d'autant que si vous êtes mal nourri, vous n'avez plus que la moitié du cerveau. Cet enfant, comme tant d'autres malheureusement, va porter les conséquences toute sa vie. Cette maman dépourvue avec son bébé est donc une image qui me marquera. J'ai aussi été interpellée par les jeunes volontaires qui s'engagent dans les écoles gardiennes pour leur fournir un enseignement avant d'entrer en primaire. Ce qui est marquant, c'est que ces volontaires formés par l'Unicef s'engageant pour leur communauté disposent de très peu d'instruments pour pouvoir interagir avec les enfants.

- Quel impact votre visite a-t-elle pu avoir pour le Laos?
- Les autorités que j'ai eu l'occasion de rencontrer sont sensibles à l'importance d'investir dans l'éducation. Ce que j'essaie de leur dire, c'est que chaque enfant a droit à un enseignement de qualité. Cela m'a frappée de voir qu'ils travaillent avec les communautés des différents villages. J'ai parlé avec le chef d'un village et tout ce qu'ils font pour éduquer les enfants m'a impressionnée. Tout un programme de prévention pour lutter contre la malnutrition commence à porter ses fruits. Il y a un vrai travail sur le terrain.

- Après un voyage humanitaire comme celui-ci, avez-vous un suivi du Laos?
- L'Unicef me briefe beaucoup. J'ai construit un lien avec la représentante de l'Unicef au Laos. Généralement, ils m'expliquent comment çà s'est passé.

- Vous ne vous lassez jamais de ce type de voyage?
- Rencontrer des personnes qui se battent pour survivre, on ne s'en lasse jamais. Je suis toujours étonnée que, malgré ce qu'elles traversent, elles gardent le sourire.

- Envisagez-vous de prendre vos enfants lors d'une prochaine visite?
- Je n'ai aucune crédibilité si j'emmène mes enfants avec moi dans un voyage humanitaire alors que je me bats pour que chaque enfant ait le droit à avoir un enseignement de qualité. Cela n'a pas de sens. Si un jour, j'en ai l'opportunité, mes enfants m'accompagneront, mais je souhaite d'abord qu'ils poursuivent leur scolarité. Et puis, mes enfants doivent avoir leurs propres expériences dans la vie privée. A l'époque, mes parents ont eu quelques cheveux gris quand je partais à l'étranger. Je pense que j'en aurai aussi avec mes enfants"
                  
De passage à Bruxelles pour un sommet de l'Otan en 2017, le nouveau couple présidentiel américain est reçu par nos souverains. La Reine en profite pour organiser une réunion de travail entre Child Focus et Melania Trump.

juin 2017 : journée d'étude organisée par Child Focus sur la fugue