mercredi 17 juillet 2013

L'au revoir du roi Albert II au monde politique

A quelques jours de son abdication, Albert II a pris le temps de saluer une dernière fois les responsables politiques belges qu'il a côtoyés au cours de ses 20 ans de règne.

8 juillet 2013 :  le Roi, la Reine, le prince Philippe et la princesse Mathilde ont déjeuné avec les responsables politiques chargés de mettre en œuvre la 6ème réforme de l'Etat :  le premier ministre Elio Di Rupo, les deux ministres en charge des réformes institutionnelles Servais Verhaerstraeten et Melchior Wathelet, ainsi que les présidents des huit partis ayant négocié cette réforme de l'Etat (PS, SPA, MR, VLD, Ecolo, Agalev, CDH et CD&V).
                                     
                           

10 juillet 2013 :   Albert II a d'abord reçu en audience le président du Parlement flamand Jan Peumans à la veille de la fête communautaire flamande. Puis, avec la Reine, le prince Philippe et la princesse Mathilde, il  a déjeuné avec les cinq premiers ministres du règne d'Albert II (de gauche à droite sur la photo : Herman Van Rompuy, Jean-Luc Dehaene, Elio Di Rupo, Guy Verhofstadt et Yves Leterme). 
                                        

12 juillet 2013 :  c'était au tour des ministres-présidents des régions et communautés de déjeuner avec la famille royale au château de Laeken. Le premier ministre Elio Di Rupo et le chef de cabinet du Roi Jacques van Ypersele de Strihou étaient également présents.

            

15 juillet 2013 :  comme il en avait l'habitude chaque lundi lorsqu'il était en Belgique, le Roi a reçu, pour la dernière fois, le premier ministre en audience. Puis, avec la Reine, le prince Philippe et la princesse Mathilde, il a déjeuné avec l'ensemble du gouvernement fédéral qui lui a offert un appareil photo.                  
                    

16 juillet 2013 :   le Roi et la Reine se sont d'abord rendus au Sénat pour la présentation officielle de leurs bustes réalisés par l'artiste Wilfried Pas. De retour au palais royal de Bruxelles, ils ont reçu le président de la Chambre André Flahaut, la présidente du Sénat Sabine de Béthune et leurs prédécesseurs au cours des 20 ans de règne.

                                 
                                                      


Bref, Albert II aura revu une dernière fois la plupart des responsables politiques qu'il aura côtoyés au cours de ses 20 ans de règne....à l'exception notable de Bart De Wever (NVA), président du plus grand parti de Flandre. Rappelons que comme son frère le roi Baudouin, il n'a jamais voulu rencontrer des représentants de l'extrême-droite.

1 commentaire :

  1. Un emploi du temps bien chargé pour nos souverains cette semaine !

    RépondreSupprimer